Jésus Facile

Pour ceux qui ne connaissent pas ou peu les évangiles, une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Le retour de Jacob

Gn 32, 4-22

Jacob envoya devant lui des messagers vers son frère Esaü au pays de Séïr dans la campagne d’Edom. Il leur donna des ordres et dit : « Vous parlerez ainsi à mon seigneur Esaü : “Ainsi parle ton serviteur Jacob : J’ai séjourné chez Laban et m’y suis attardé jusqu’à présent.

Je possède taureaux et ânes, petit bétail, serviteurs et servantes, et j’ai tenu à envoyer des messagers pour informer mon seigneur Esaü afin de trouver grâce à ses yeux.” »

Les messagers revinrent vers Jacob et dirent : « Nous sommes allés chez ton frère Esaü. Lui aussi marche à ta rencontre, il a quatre cents hommes avec lui. »

Jacob eut très peur et l’angoisse le saisit. Il répartit en deux camps les gens qui étaient avec lui, le petit et le gros bétail, et les chameaux, en disant : « Si Esaü parvient à l’un des camps et le saccage, le camp restant pourra s’échapper. »

Puis Jacob s’écria : « Dieu de mon père Abraham, Dieu de mon père Isaac, toi le SEIGNEUR qui m’as dit : “Retourne vers ton pays et ta famille et je te ferai du bien”, je suis trop petit pour toutes les faveurs et toute la fidélité dont tu as usé envers ton serviteur ! Car je n’avais passé le Jourdain qu’avec mon seul bâton et maintenant je forme deux camps. De grâce, délivre-moi de la main de mon frère, de la main d’Esaü car j’ai peur de lui, j’ai peur qu’il ne vienne et ne nous frappe, moi, la mère avec les enfants. Toi, tu m’as dit : “Je veux te faire du bien et je multiplierai ta descendance comme le sable de la mer qu’on ne peut compter tant il y en a ! ” »

Il demeura cette nuit-là en ce lieu. Des bêtes dont il disposait, Jacob préleva un présent pour son frère Esaü : deux cents chèvres, vingt boucs, deux cents brebis et vingt béliers, trente chamelles laitières avec leurs petits, quarante vaches et dix taureaux, vingt ânesses et dix ânes.

Il remit aux mains de ses serviteurs chaque troupeau séparément et leur dit : « Passez devant moi et laissez un espace entre chaque troupeau. »

Puis il donna cet ordre au premier serviteur : « Lorsque mon frère Esaü te rencontrera et t’interrogera en disant : “A qui es-tu ? Où vas-tu ? A qui est ce troupeau qui te précède ? ” tu répondras : “A ton serviteur Jacob. C’est un présent qu’il envoie à mon seigneur Esaü et lui-même vient derrière nous.” »

Il donna le même ordre au second serviteur, puis au troisième, puis à tous ceux qui marchaient derrière les troupeaux : « C’est de la même manière, dit-il, que vous parlerez à Esaü quand vous le trouverezet vous lui direz : “Ton serviteur Jacob vient lui aussi derrière nous.” » Il se disait en effet : « J’adoucirai son humeur en me faisant précéder de ce présent ; après quoi je le verrai en face et peut-être me fera-t-il bon accueil. »

Le présent passa en avant, lui-même demeura cette nuit-là au camp.

Commentaire

On se souvient qu’on nous a donné deux raisons pour expliquer le voyage de Jacob auprès de son oncle Laban : la version originale et sacerdotale nous a juste dit que son père Isaac l’envoie trouver une femme de sa lignée pour qu’il n’épouse pas une fille autochtone (Gn 27.46). Et la version Yahviste en Gn 27, 41-45 nous a raconté que Jacob a fui la vengeance de son frère Esaü qui était furieux de s’être fait volé et son droit d’aînesse (échangé contre un peu de soupe) et son héritage (on se souvient de la ruse orchestrée par Rébecca avec les chevreaux). On comprend bien que nous sommes toujours dans cette version yahviste, et que Jacob ne sait pas trop à quelle sauce il va être mangé. Sa mère devait l’avertir quand la colère de son frère serait passée, mais elle ne lui a rien dit et c’est sur l’ordre de Dieu qu’il revient au pays.

Les nouvelles de l’arrivée de Esaü avec 400 hommes inquiètent Jacob qui met en place une technique pour qu’en cas de problème, il puisse au moins sauver la moitié de ses biens.

On trouve au milieu du texte une prière, la seule de toute la Genèse peut-être. Elle est construite sur le modèle des prières de L’Orient Ancien, comme un psaume de lamentation. On remarque que Jacob s’adresse à Dieu en toute franchise, qu’il reprend les promesses anciennes faites par Dieu à Abraham. On notera la mention que Jacob repasse le Jourdain, ce qui n’est pas forcément très clair en termes de géographie…même il faut bien que Jacob refasse le chemin de son grand-père si on doit le nommer à la tête du peuple d’Israël.

Bref, le retour n’est pas très glorieux : Jacob est riche, certes, mais il se présente à son frère dans ses petits souliers.

 

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.