Le pourquoi de l’Exode

Exode 1, 6-14
juillet 2, 2024

Puis Joseph mourut, ainsi que tous ses frères et toute cette génération-là. Les fils d’Israël fructifièrent, pullulèrent, se multiplièrent et devinrent de plus en plus forts : le pays en était rempli.

Alors un nouveau roi, qui n’avait pas connu Joseph, se leva sur l’Egypte. Il dit à son peuple : « Voici que le peuple des fils d’Israël est trop nombreux et trop puissant pour nous. Prenons donc de sages mesures contre lui, pour qu’il cesse de se multiplier. En cas de guerre, il se joindrait lui aussi à nos ennemis, il se battrait contre nous et il sortirait du pays. »

On lui imposa donc des chefs de corvée, pour le réduire par des travaux forcés, et il bâtit pour le Pharaon des villes-entrepôts, Pitom et Ramsès. Mais plus on voulait le réduire, plus il se multipliait et plus il éclatait : on vivait dans la hantise des fils d’Israël.

Alors les Egyptiens asservirent les fils d’Israël avec brutalité et leur rendirent la vie amère par une dure servitude : mortier, briques, tous travaux des champs, bref toutes les servitudes qu’ils leur imposèrent avec brutalité.

Commentaire

On se souvient qu’à la fin de la Genèse, Joseph qui est le grand Vizir fait venir toute sa famille en Egypte. Il y aura ensuite la mort de Jacob, puis celle de Joseph, et c’est de là que démarre le livre de l’Exode.

Nous allons retrouver les mêmes difficultés que dans la Genèse : l’Exode a été écrit sur plusieurs années, principalement au cours du 8ème siècle avant JC, on pense que lors de la destruction du royaume de Jérusalem (Nord) en -722, des réfugiés ont apporté cette tradition jusqu’à Jérusalem. Certaines parties sont fortement inspirées de l’histoire du grand roi Assyrien Sargon. Plus tard, au moment de l’exil vers Babylone (-587), on ajoute alors l’alliance et le don de la Loi, et l’incapacité du peuple juif à la respecter (version deutéronomiste). Puis plus tard une autre version sacerdotale (début de l’époque perse et le retour d’exil en -530) ajoutera la construction d’un sanctuaire mobile…

Le livre n’a rien d’historique mais on croit deviner en fond l’histoire de Ramsès II (-1250) : celui-ci va en effet utiliser beaucoup de main d’œuvre juive et il est probable que ceux-ci avaient envie de fuir avant qu’il ne soit transformés en esclaves militaires.

Le contexte global vient de la mythologie grecque et des traditions du Moyen-Orient-Ancien : c’est le passage de la vie à la mort sur une barque, retourné par Dieu comme le passage de la mort à la vie. Le livre va en effet mettre en valeur l’irruption de Dieu dans la vie d’un groupe d’hommes pour les mener à la liberté. Cette liberté aura un prix : le service de Dieu. De la servitude au service liturgique. Dans la Genèse, Dieu crée le Sabbat, en Exode, il crée le sanctuaire, et dans ce sens, on peut dire que l’Exode achève la création de la Genèse.

Tout le problème est là : Il s’agit d’un nouveau pharaon qui ne sait pas ce que Joseph a fait pour le pays, ou qui n’en tient pas compte. Alors que le peuple juif a bien suivi les ordres de son Dieu « Soyez féconds et multipliez-vous » (Gn 1, 28).

Le héros de l’Exode s’appelle Moïse.

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
15161718192021
22232425262728
293031    
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.