Comment s’emmêler les pinceaux

Gn 48, 8-22
juin 25, 2024

Israël vit les fils de Joseph et s’écria : « Qui est-ce ? » Joseph répondit à son père : « Ce sont les enfants que Dieu m’a donnés ici. » — « Tiens-les donc près de moi que je les bénisse », reprit-il.

L’âge avait alourdi le regard d’Israël, il ne pouvait plus voir. Quand Joseph les fit approcher, Israël les embrassa et les étreignit, puis il dit à Joseph : « J’avais jugé impossible de revoir ton visage, et voici que Dieu m’a fait voir même ta descendance ! »

Joseph les retira des genoux de son père et se prosterna face contre terre.

Joseph prit ses deux fils, Ephraïm à sa droite, donc à la gauche d’Israël, et Manassé à sa gauche, donc à la droite d’Israël. Il les approcha de lui.

Israël tendit sa main droite et la posa sur la tête d’Ephraïm qui était le cadet, et sa main gauche sur la tête de Manassé. Il avait interverti ses mains, puisque Manassé était l’aîné.

Il bénit Joseph en disant : « Le Dieu en présence de qui ont marché mes pères Abraham et Isaac, le Dieu qui fut mon berger depuis que j’existe jusqu’à ce jour, l’ange qui m’a délivré de tout mal, qu’il bénisse ces garçons, que grâce à eux mon nom soit invoqué ainsi que ceux de mes pères, Abraham et Isaac, et qu’ils foisonnent en multitudes au milieu du pays. »

Joseph vit que son père avait posé la main droite sur la tête d’Ephraïm et cela lui déplut. Il saisit la main de son père pour la détourner de la tête d’Ephraïm vers celle de Manassé.

« Pas ainsi, mon père, lui dit-il, car c’est celui-ci l’aîné. Pose ta main droite sur sa tête. » Mais son père refusa en disant : « Je sais, mon fils. Je sais que lui aussi deviendra un peuple, lui aussi sera grand. Pourtant son petit frère sera plus grand que lui, et sa descendance sera plénitude de nations. »

Il les bénit ce jour-là en disant : « Par toi Israël prononcera cette bénédiction : Que Dieu te rende comme Ephraïm et comme Manassé ! » Il plaça Ephraïm avant Manassé.

Israël dit à Joseph : « Je vais mourir, mais Dieu sera avec vous et vous fera revenir au pays de vos pères. Moi, je te donne Sichem, une part de plus qu’à tes frères, que j’ai enlevée au pouvoir des Amorites par l’épée et par l’arc. » 

Commentaire

Il semble que Jacob ait voulu donner plus d’importance au cadet ; on se souvient qu’il avait fait en sorte de doubler son frère aîné, Esaü, en lui rachetant son droit d’aînesse contre une soupe.

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
15161718192021
22232425262728
293031    
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.