Encore une alliance à Béer-Shéva

Gn 26, 23-35
février 22, 2024

De là, il monta à Béer-Shéva.

Le SEIGNEUR lui apparut cette nuit-là et dit : « Je suis le Dieu d’Abraham ton père ; ne crains pas, car je suis avec toi. Je te bénirai et rendrai prolifique ta descendance à cause de mon serviteur Abraham. » Là, Isaac éleva un autel et invoqua le SEIGNEUR par son nom. Il y dressa sa tente et les serviteurs d’Isaac forèrent un puits.

Abimélek partit de Guérar pour le rencontrer avec Ahouzzath son conseiller et Pikol le chef de son armée.

Isaac leur dit : « Pourquoi êtes-vous venus à moi ? Vous me détestez et vous m’avez renvoyé de chez vous. » Ils répondirent : « Nous sommes bien obligés de constater que le SEIGNEUR est avec toi et nous nous sommes dit : Qu’il y ait un serment de part et d’autre, entre nous et toi ; concluons une alliance avec toi !

Jure de ne pas mal agir envers nous, de même que nous ne te maltraiterons pas, comme nous ne t’avons fait que du bien et t’avons renvoyé sain et sauf, toi qui es maintenant le béni du SEIGNEUR. »

Il leur servit un festin ; ils mangèrent et burent, ils se levèrent de bon matin, et chacun prêta serment à l’autre. Isaac les congédia et ils le quittèrent en paix.

Or, ce jour même, les serviteurs d’Isaac vinrent lui apporter des nouvelles du puits qu’ils creusaient. Ils lui dirent : « Nous avons trouvé de l’eau. » Il appela ce puits Shivéa ; c’est pourquoi, aujourd’hui encore, la ville a pour nom Béer-Shéva — c’est-à-dire le Puits-du-Serment.

Esaü avait quarante ans quand il épousa Yehoudith, fille de Bééri le Hittite, et Basmath, fille d’Elôn le Hittite. Elles rendirent l’ambiance pénible à Isaac et à Rébecca.

Commentaire

Une fois de plus, cette scène apparaît comme une répétition de Gn 21, avec le même genre d’accord entre Abimélek et Abraham. Certes on parle d’Abraham dans ce passage, mais pas de son alliance avec Abimélek ; c’est pourquoi on pense que ce passage est plus ancien et que le chapitre 21 a été copié sur celui-ci en changeant le nom d’Isaac en Abraham. Mais il faut bien reconnaître que dans ce chapitre, Isaac est en position de force contrairement à Abraham que l’on va décrire en position de perdant.

Dans le dernier paragraphe, on retrouve le texte original, le texte sacerdotal, qui ne fait aucunement référence au cycle d’Isaac, il continue sur l’histoire des deux jumeaux.

 

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
15161718192021
22232425262728
2930     
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.