La famille d’Isaac

Gn 25, 19-26
février 17, 2024

Voici la famille d’Isaac, fils d’Abraham.

Après qu’Abraham eut engendré Isaac, celui-ci, à quarante ans, prit pour femme Rébecca, fille de Betouël, l’Araméen de la plaine d’Aram, et sœur de Laban l’Araméen.

Isaac implora le SEIGNEUR pour sa femme, car elle était stérile. Le SEIGNEUR eut pitié de lui, sa femme Rébecca devint enceinte, mais ses fils se heurtaient en son sein et elle s’écria : « S’il en est ainsi, à quoi suis-je bonne ? » Elle alla consulter le SEIGNEUR, qui lui répondit : « Deux nations sont dans ton sein, deux peuples se détacheront de tes entrailles. L’un sera plus fort que l’autre et le grand servira le petit. »

Quand furent accomplis les temps où elle devait enfanter, des jumeaux se trouvaient en son sein. Le premier qui sortit était roux, tout velu comme une fourrure de bête : on l’appela Esaü. Son frère sortit ensuite, la main agrippée au talon d’Esaü : on l’appela Jacob. Isaac avait soixante ans à leur naissance.

Commentaire

Ce passage constitue le début de ce qu’on appelle « le cycle de Jacob », qui sera considéré comme le véritable ancêtre du peuple juif : il aura 12 fils qui feront les 12 tribus d’Israël et Dieu changera son nom de Jacob en Israël.

Pour mémoire, nous avons suivi depuis le début les principaux personnages suivants : Adam, Noé, Sem et Tèrah (même si on a peu parlé d’eux), Abraham, Isaac et maintenant Jacob. Nous avons lu des textes sur bien d’autres personnages liés de près ou de loin au fil de l’histoire d’Israël, mais la lignée ne va retenir que cette séquence principale.

On s’attaque donc à la partie de la Genèse que le peuple juif va considérer comme « son » histoire, en tout cas d’un point de vue ethnique, le côté religieux venant plutôt avec Moïse et la Loi. Elle provient de nombreuses légendes très anciennes et on va voir que la version originale va volontairement expurger les conflits, la violence et les mauvais coups ; mais je vous rassure, d’autres couches postérieures vont compléter cette première version un peu trop édulcorée. Ce cycle de Jacob pouvait se passer de l’histoire d’Abraham et pouvait se passer aussi de l’Exode, c’est en quelque sorte un récit un peu indépendant.

N'oublions pas qu’il ne s’agit pas d’un texte historique doté d’une quelconque objectivité ni même d’une quelconque historicité : il est fait pour nous faire admirer Jacob qui a su dépasser ses conflits avec son frère jumeau pour bâtir le peuple d’Israël.

On comprend mieux pourquoi Esaü sort du ventre avec un corps de petit sauvageon couvert de poils que son frère retient par un pied…Il n’y a pas photo !

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
15161718192021
22232425262728
2930     
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.