La princesse va enfanter

Gn 17, 15-27
janvier 26, 2024

Dieu dit à Abraham : « Tu n’appelleras plus ta femme Saraï du nom de Saraï, car elle aura pour nom Sara. Je la bénirai et même je te donnerai par elle un fils. Je la bénirai, elle donnera naissance à des nations ; des rois de peuples sortiront d’elle. »

Abraham se jeta face contre terre et il rit ; il se dit en lui-même : « Un enfant naîtrait-il à un homme de cent ans ? Ou Sara avec ses quatre-vingt-dix ans pourrait-elle enfanter ? »

Abraham dit à Dieu : « Puisse Ismaël vivre en ta présence ! »

Dieu dit : « Mais non ! Ta femme Sara va t’enfanter un fils et tu lui donneras le nom d’Isaac. J’établirai mon alliance avec lui comme une alliance perpétuelle pour sa descendance après lui. Pour Ismaël, je t’exauce. Vois, je le bénis, je le rends fécond, prolifique à l’extrême ; il engendrera douze princes et je ferai sortir de lui une grande nation.

Mais j’établirai mon alliance avec Isaac, que Sara te donnera l’année prochaine à cette date. »

Quand Dieu eut achevé de parler avec Abraham, il s’éleva loin de lui.

Abraham prit son fils Ismaël, tous les esclaves nés dans sa maison ou acquis à prix d’argent, tous les mâles de sa maisonnée ; il circoncit la chair de leur prépuce le jour même où Dieu avait parlé avec lui. Abraham avait quatre-vingt-dix-neuf ans quand fut circoncise la chair de son prépuce, et Ismaël avait treize ans quand fut circoncise la chair de son prépuce. C’est le même jour qu’Abraham et son fils Ismaël furent circoncis ; toute sa maisonnée, les esclaves nés dans la maison ou acquis à prix d’argent d’origine étrangère furent circoncis avec lui. 

Commentaire

Saraï change de nom elle aussi, elle va maintenant s’appeler Princesse (la signification de Sara), car elle vient d’être promue par Dieu : elle aussi reçoit la promesse du Seigneur quant à des descendants couronnés.

Abraham n’y croit pas : il éclate de rire, comme le fera Sara dans un prochain passage. Et ne croyant absolument pas à une future naissance de qui que ce soit, Abraham implore Dieu de préserver son fils, l’unique pour l’instant Ismaël.

Alors Dieu insiste : Sara aura un fils, ils devront l’appeler Isaac (que Dieu rie !). Dans cette version, Dieu ne manque pas d’humour qui adore les jeux de mots sur les prénoms. Et il va continuer en disant « pour Ismaël je t’exauce » : le terme exact du texte en hébreu est « je t’entend » (on dirait de nos jours « j’entends bien »), or Ismaël veut dire « Dieu entend ». Il va renouveler les promesses faites à la mère du petit, Hagar, par l’ange dans le désert.

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
     12
17181920212223
24252627282930
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.