Le combat de jacob et de l’ange

Gn 32, 23-33
mars 5, 2024

Le combat de Jacob et de l’ange

Cette même nuit, il se leva, prit ses deux femmes, ses deux servantes, ses onze enfants, et il passa le gué du Yabboq. Il les prit et leur fit passer le torrent, puis il fit passer ce qui lui appartenait, et Jacob resta seul.

Un homme se roula avec lui dans la poussière jusqu’au lever de l’aurore.

Il vit qu’il ne pouvait l’emporter sur lui, il heurta Jacob à la courbe du fémur qui se déboîta alors qu’il roulait avec lui dans la poussière.

Il lui dit : « Laisse-moi car l’aurore s’est levée. » — « Je ne te laisserai pas, répondit-il, que tu ne m’aies béni. »

Il lui dit : « Quel est ton nom ? » — « Jacob », répondit-il.

Il reprit : « On ne t’appellera plus Jacob, mais Israël, car tu as lutté avec Dieu et avec les hommes et tu l’as emporté. »

Jacob lui demanda : « De grâce, indique-moi ton nom. » — « Et pourquoi, dit-il, me demandes-tu mon nom ? » Là même, il le bénit.

Jacob appela ce lieu Peniel — c’est-à-dire Face-de-Dieu — car « j’ai vu Dieu face à face et ma vie a été sauve ». Le soleil se levait quand il passa Penouël.

Il boitait de la hanche.  C’est pourquoi, aujourd’hui encore, les fils d’Israël ne mangent pas le muscle qui est au creux de la hanche, car c’est là que Jacob avait été touché.

Commentaire

C’est un passage fameux de la Genèse appelé le combat de Jacob avec l’ange, même s’il n’y a pas d’ange, et c’est devenu plus tard un fameux tableau d’Eugène Delacroix.

Le texte est un peu étrange, on met du temps à comprendre que c’est Dieu qui attaque Jacob dans un combat au corps-à-corps ; on retrouvera ce genre d’attaque en Exode 4, 24-26, quand Dieu s’en prend à Moïse « Or, en chemin, à la halte, Le Seigneur l’aborda et chercha à la faire mourir ». Ce genre de combat de nuit est fréquent dans les vieilles légendes de l’époque, mais ce n’est pas Dieu l’attaquant, ce sont plutôt des vampires, d’où le fait que le combat s’arrête au matin.

On comprend que Jacob est un homme fort, on se souvient de la stèle élevée au moment du songe et de la pierre du puits où vient Rachel. On a l’impression que le combat finit ex-aequo, même si Jacob est blessé. Il est probable que ce passage n’ait été rédigé que pour nommer Jacob « Israël » qui n’était alors que le nom du royaume du Nord, le sud étant Juda, capitale Jérusalem.

On se souvient que dans la tradition juive, Dieu est ineffable, et c’est la raison pour laquelle il ne dira pas son nom. Ce qui n’empêche en rien Jacob d’avoir compris qui était son assaillant. On se souvient qu’en Exode 33.20 Il dit : « Tu ne peux pas voir ma face, car l'homme ne saurait me voir et vivre. »

Les juifs vont retenir plusieurs aspect de ce passage de la Genèse. Un message de courage et de ténacité car Jacob a tenu bon dans son face-à-face avec Dieu, et s’il n’a pas vraiment gagné, il aura au moins gagné la bénédiction de Dieu. Il ne faut pas se décourager et savoir prier sans cesse pour être exaucé. Le second message est que Dieu va blesser l’orgueil de Jacob ; il n’a pas perdu son combat, certes, mais à partir de ce jour, il va boîter et avoir besoin d’une aide pour marcher, d’une canne, et cette canne sera Dieu lui-même. Rien dans le texte n’explique pourquoi Dieu s’est-il attaqué subitement à Jacob : était-ce pour lui donner une correction après ses incroyables ruses et la façon honteuse dont il s’est servi du nom de Dieu ? Était-ce pour préparer Jacob à affronter son frère ?

Quant à l’interdiction de manger le tendon de la cuisse, elle n’est pas dans le Lévitique, mais elle est encore pratiquée par les bouchers cachères.

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
15161718192021
22232425262728
2930     
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.