Le tombeau de Sarah

Gn 23, 1-20
février 9, 2024

La vie de Sara dura cent vingt-sept ans. Sara mourut dans le pays de Canaan, à Qiryath-Arba, c’est-à-dire Hébron. Abraham vint célébrer les funérailles de Sara et la pleurer.

Puis il se releva et s’éloigna de la morte pour parler aux fils de Heth. « Je vis avec vous, dit-il, comme un émigré et un hôte. Cédez-moi une propriété funéraire parmi vous pour que j’ensevelisse la morte qui m’a quitté. »

Les fils de Heth répondirent à Abraham en ces termes : « Ecoute-nous, mon seigneur. Dieu a fait de toi un chef au milieu de nous, ensevelis ta morte dans le meilleur de nos tombeaux. Aucun de nous ne t’interdira son tombeau pour la sépulture de ta morte. »

Abraham se leva pour se prosterner devant le peuple du pays, les fils de Heth. Il leur parla en ces termes : « Si réellement la morte qui m’a quitté doit être avec vous dans un tombeau, écoutez-moi et intercédez pour moi auprès d’Ephrôn fils de Çohar, pour qu’il me cède la caverne de Makpéla qui lui appartient à l’extrémité de son champ. Qu’il me la cède pour sa pleine valeur à titre de propriété funéraire parmi vous. »

Ephrôn était assis parmi les fils de Heth ; Ephrôn le Hittite répondit à Abraham au su des fils de Heth, à savoir de tous ceux qui venaient à la porte de sa ville, et il dit :

« Non, mon seigneur, écoute-moi : le champ, je te le donne ! La caverne qui s’y trouve, je te la donne ! Au su des fils de mon peuple je te la donne, ensevelis ta morte. »

Abraham se prosterna devant le peuple du pays et dit à Ephrôn au su du peuple du pays : « O toi, si seulement tu voulais m’écouter ! Je te donnerais le prix du champ ! Reçois-le de moi, et c’est là que j’ensevelirai la morte. »

Ephrôn répondit à Abraham et lui dit : « Mon seigneur, écoute-moi. Une terre de quatre cents sicles d’argent, qu’est-ce entre toi et moi ? Ta morte, ensevelis-la ! »

Abraham s’entendit avec Ephrôn. Il lui pesa le prix que les fils de Heth l’avaient entendu déclarer, quatre cents sicles d’argent, au taux du marché. Le champ d’Ephrôn à Makpéla devant Mamré, le champ et la caverne incluse, y compris tous les arbres dans le champ, dans tout son périmètre, on en garantit l’acquisition à Abraham, au vu des fils de Heth, de tous ceux qui venaient à la porte de sa ville.

Après quoi, Abraham ensevelit sa femme Sara dans la caverne du champ de Makpéla devant Mamré ; c’est Hébron au pays de Canaan. Les fils de Heth garantirent à Abraham la propriété funéraire du champ et de la caverne qui s’y trouvait. 

Commentaire

Nous retrouvons la version originale de la Genèse avec ce texte qui nous présente d’une manière tout-à-fait réaliste une transaction foncière de l’époque. On peut se demander pourquoi la Genèse nous donne autant de détails alors que cet achat d’un bout de terrain nous parait sans importance.

En fait ce texte nous fait comprendre que même à Canaan, la terre que Dieu a promise à Abraham, il y a d’autres peuples que la seule famille d’Abraham. Il semble que les Hittites installés là considèrent Abraham digne d’enterrer sa femme sur leur terre, mais cela n’empêche qu’il va devoir en payer le prix. Il lui faut donc l’aval de la communauté d’une part, l’autorisation du conseil, et l’accord du propriétaire du terrain.

Ensuite, il paraît que ce que cherche Abraham est bien plus qu’une simple grotte pour y déposer le corps de son épouse décédée, il cherche en fait à acquérir une concession à perpétuité, un tombeau familial dans lequel regrouper ses descendants : il y sera lui-même enterré, ainsi qu’Isaac et Rebecca, voire Léa, enfin peut-être…

Le site dont on parle est connu de nos jours comme la grotte de Machpéla, près de la ville d’Hébron, on parle du « tombeau des patriarches ». C’est un lieu saint reconnu par les Musulmans. Pendant la guerre des Six Jours en 1967, Israël prit le contrôle de la région. Moshe Dayan, ministre de la Défense d’Israël, raconte dans ses mémoires qu'il fit retirer le drapeau israélien que les troupes avaient planté sur le sanctuaire, car il estimait inadéquat un étendard politique sur un lieu sacré.

L’idée d’Abraham était probablement de trouver un endroit où les différents peuples (circoncis ou non) puissent vivre en paix…surtout après leur mort.

 

 

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
22232425262728
293031    
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.