La naïveté de Jérémie

Jr 20, 7-9
septembre 3, 2023

SEIGNEUR, tu as abusé de ma naïveté, oui, j’ai été bien naïf ; avec moi tu as eu recours à la force et tu es arrivé à tes fins. A longueur de journée, on me tourne en ridicule, tous se moquent de moi.

Chaque fois que j’ai à dire la parole, je dois appeler au secours et clamer : « Violence, répression ! » A cause de la parole du SEIGNEUR, je suis en butte, à longueur de journée, aux outrages et aux sarcasmes.

Quand je dis : « Je n’en ferai plus mention, je ne dirai plus la parole en son nom », alors elle devient au-dedans de moi comme un feu dévorant, prisonnier de mon corps ; je m’épuise à le contenir, mais n’y arrive pas.

Commentaire

Aujourd’hui j’ai choisi plutôt Jérémie que Matthieu 16 avec le passage de la confession de Pierre et du « que chacun prenne sa croix et me suive ».

Jérémie est un prophète solitaire et malheureux, connu pour ses lamentations (Jérémiades). Il aura une vie difficile car il a choisi en -620 de prophétiser l’arrivée des Chaldéens, la destruction de Jérusalem et l’exil à Babylone. Il sera déporté en Egypte où il mourra.

Nous avons ici toute l’amertume du prophète malheureux, incompris, qui se sent abandonné et qui commence à douter. Pas seulement du bien-fondé de sa prophétie, mais aussi de sa relation avec Dieu. C’est le doute dans un Dieu qui ne répond pas, dans le Dieu silencieux, le même doute qui atteindra ceux qui seront déportés à Babylone.

Jérémie parle à un Dieu incapable de colère. Il est dans la place du croyant qui ne comprend pas mais qui espère. Dans ce texte tout chargé d’émotion, le prophète croit Dieu capable de partager son désespoir, même s’il s’enferme dans le silence.

On comprend bien que l’expression de la révolte qui gronde en lui a une force libératrice ; exprimer ses doutes permet de rebondir.

Car en fait la force de la prophétie emporte tout : il aimerait se taire, mais cela bouillonne en lui, il faut que ses paroles sortent. Nous sommes très proches du Psaume 22.2 « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? J'ai beau rugir, mon salut reste loin ».

La construction par les hommes de l’image de leur Dieu se fait dans les moments de désespoir et de tristesse, dans les moments d’émotion qui se partagent au cours des générations.

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
22232425262728
2930     
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.