C’est quand qu’on mange?

Jn 6, 22-29
avril 24, 2023

Le lendemain, la foule, restée sur l’autre rive, se rendit compte qu’il y avait eu là une seule barque et que Jésus n’avait pas accompagné ses disciples dans leur barque ; ceux-ci étaient partis seuls.

Toutefois, venant de Tibériade, d’autres barques arrivèrent près de l’endroit où ils avaient mangé le pain après que le Seigneur eut rendu grâce. Lorsque la foule eut constaté que ni Jésus ni ses disciples ne se trouvaient là, les gens montèrent dans les barques et ils s’en allèrent à Capharnaüm, à la recherche de Jésus.

Et quand ils l’eurent trouvé de l’autre côté de la mer, ils lui dirent : « Rabbi, quand es-tu arrivé ici ? » Jésus leur répondit : « En vérité, en vérité, je vous le dis, ce n’est pas parce que vous avez vu des signes que vous me cherchez, mais parce que vous avez mangé des pains à satiété.

Il faut vous mettre à l’œuvre pour obtenir non pas cette nourriture périssable, mais la nourriture qui demeure en vie éternelle, celle que le Fils de l’homme vous donnera, car c’est lui que le Père, qui est Dieu, a marqué de son sceau. »

Ils lui dirent alors : « Que nous faut-il faire pour travailler aux œuvres de Dieu ? » Jésus leur répondit : « L’œuvre de Dieu c’est de croire en celui qu’Il a envoyé »

Commentaire

Nous voici de retour dans le chapitre 6, après la multiplication des pains et la marche sur l’eau. On se souvient que cette dernière s’est passée de nuit, et de toute évidence, la foule n’en n’a rien su. Elle découvre l’absence de Jésus…et elle court après lui.

Il va y avoir dans ce court passage une mise au point assez ferme de la part de Jésus. Les juifs en effet ont une expérience du pain de Dieu, c’est la manne (Deutéronome 8.3), celle du pain quotidien, tous les jours ça tombe sans rien avoir à faire ou à demander. Jésus a bien compris que la motivation des juifs à le suivre n’est ni une recherche de son enseignement, ni même de voir des miracles ; ils n’ont aucune curiosité pour de potentiels signes. Ils sont là pour manger, tout simplement : Jésus régale gratis, suivons-le ! Comme dans le temps nos ancêtres au désert.

Jésus invite les gens à dépasser la notion de l’œuvre quotidienne, de la peine répétitive : chercher de quoi manger tous les jours, puiser de quoi boire tous les jours comme la Samaritaine. Ne pas chercher un pain éphémère qui va procurer une satiété provisoire, mais chercher au contraire la nourriture éternelle, que seule Dieu peut nous donner et que Jésus apporte.

Jean insiste bien : l’important est de croire que Jésus est le Fils de Dieu, qu’il est le seul accrédité (c’est le sens du sceau de Dieu) à distribuer la nourriture pour la vie éternelle.

Il nous paraît un peu étrange ce passage, un peu comme un cheveu sur de la soupe ; on comprendra mieux au prochain épisode. Mais n’oublions jamais que l’évangile est rédigé dans un contexte juif, il y a donc des messages qui peuvent échapper à ceux qui ne le sont pas.

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.