Cet homme opère beaucoup de signes

Jn 11, 45-57
avril 9, 2022

Beaucoup de ces Juifs qui étaient venus auprès de Marie et qui avaient vu ce que Jésus avait fait, crurent en lui. Mais d’autres s’en allèrent trouver les Pharisiens et leur racontèrent ce que Jésus avait fait.

Les grands prêtres et les Pharisiens réunirent alors un conseil et dirent : « Que faisons-nous ? Cet homme opère beaucoup de signes. Si nous le laissons continuer ainsi, tous croiront en lui, les Romains interviendront et ils détruiront et notre saint Lieu et notre nation. »

L’un d’entre eux, Caïphe, qui était Grand Prêtre en cette année-là, dit : « Vous n’y comprenez rien et vous ne percevez même pas que c’est votre avantage qu’un seul homme meure pour le peuple et que la nation ne périsse pas tout entière. »

Ce n’est pas de lui-même qu’il prononça ces paroles, mais, comme il était Grand Prêtre en cette année-là, il fit cette prophétie qu’il fallait que Jésus meure pour la nation et non seulement pour elle, mais pour réunir dans l’unité les enfants de Dieu qui sont dispersés.

C’est ce jour-là donc qu’ils décidèrent de le faire périr.

De son côté, Jésus s’abstint désormais d’aller et de venir ouvertement parmi les Juifs : il se retira dans la région proche du désert, dans une ville nommée Ephraïm, où il séjourna avec ses disciples.

Cependant la Pâque des Juifs était proche. A la veille de cette Pâque, beaucoup de gens montèrent de la campagne à Jérusalem pour se purifier. Ils cherchaient Jésus et, dans le temple où ils se tenaient, ils se disaient entre eux : « Qu’en pensez-vous ? Jamais il ne viendra à la fête ! »

Les grands prêtres et les Pharisiens avaient donné des ordres : quiconque saurait où il était devait le dénoncer afin qu’on se saisisse de lui

Commentaire

La Pâque juive, Pessa’h, un grand pèlerinage à Jérusalem pour marquer la sortie d’Egypte et le début de la moisson de l’orge. Avec deux traditions :

  • Le rite des azymes : les juifs auraient quitté si vite l’Egypte qu’ils auraient pris de la farine pour le voyage mai sauraient oublié la levure de boulangerie. Ils n’ont eu droit qu’à des galettes de pain plat durant tout l’exode, le pain azyme
  • Le sang de l’agneau sur les linteaux de porte. Dieu a envoyé une dixième plaie sur l’Egypte qui est le massacre des premiers-nés. Dieu a dit aux juifs de mettre des marques rouges sur leur portes pour qu’ils ne soient pas touchés.

Entre le passage d’hier et celui d’aujourd’hui nous manque une affaire sérieuse qu’est la résurrection de Lazare. C’est la raison pour laquelle ce conseil de chefs décide de faire mourir Jésus, le risque devient trop grand que la religion chrétienne fasse disparaître la religion juive, avec l’aide des romains. Caïphe résonne en stratège politique : il vaut mieux que Jésus meure et que la foi juive soit sauvée.

Jésus vit un peu caché, mais on sait bien, pour l’avoir vu à la dernière fête des tentes, qu’il a du mal à résister à la tentation de venir enseigner aux foules les jours de grande affluence à Jérusalem.

Calendrier

Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.