Je quitte le monde

Jn 16, 23b-28
mai 20, 2023

En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous demandez quelque chose à mon Père en mon nom, il vous le donnera. Jusqu’ici vous n’avez rien demandé en mon nom : demandez et vous recevrez, pour que votre joie soit parfaite.

Je vous ai dit tout cela de façon énigmatique, mais l’heure vient où je ne vous parlerai plus de cette manière, mais où je vous annoncerai ouvertement ce qui concerne le Père.

Ce jour-là, vous demanderez en mon nom et cependant je ne vous dis pas que je prierai le Père pour vous, car le Père lui-même vous aime parce que vous m’avez aimé et que vous avez cru que je suis sorti de Dieu.

Je suis sorti du Père et je suis venu dans le monde ; tandis qu’à présent je quitte le monde et je vais au Père.

Commentaire

Nous sommes devant une relecture de Jn14,19 « Encore un peu, et le monde ne me verra plus ; vous, vous me verrez vivant et vous vivrez vous aussi. » Le 2ème discours d’adieu est très centré sur le sort des disciples après le départ de Jésus. Jean oppose un discours pré-pascal en énigmes (il fallait que Jésus use de paraboles pour que les disciples comprennent, et il fallait qu’il les explique) avec un discours post-pascal en clair, un discours facilement compréhensible pour qui a vécu la résurrection. Le fond du message du Christ reste le même, l’expression change parce que la compréhension des disciples va changer avec l’évènement pascal.

La deuxième information intéressante est l’apparition d’un nouveau type de prière : la prière au Père au nom du Fils. Il semblerait que Jésus va abandonner son rôle d’intermédiaire, d’intercesseur : « je ne vous dis pas que je prierai le Père pour vous… ». La compréhension de la révélation par la résurrection permet un changement de statut des disciples (en Jn 15,14 : « vous êtes mes amis, je ne vous appelle plus serviteurs… ») qui ont maintenant accès direct au Père, en tant que frères ou amis de Jésus

Le dernier verset résume une approche théologique très sophistiquée à laquelle les exégètes ont voulu donner des noms grecs pour que cela soit encore plus compliqué : la catabase représente le mouvement descendant de Dieu sur terre (l’origine divine de Jésus en Christologie haute) et l’anabase représente le mouvement ascendant du retour au Père. En bref : il est venu et il est reparti. Tout l’objectif de Jean est de montrer que l’humanité (les disciples en tout cas) a largement bénéficié du passage : les hommes sont devenus des enfants de Dieu (on se souvient du prologue Jn  1,12 « Mais à ceux qui l'ont reçu, à ceux qui croient en son nom, il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu »).

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
15161718192021
22232425262728
293031    
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.