La gloire je ne la tiens pas des hommes

Jn 5, 31-47
mars 31, 2022

« Si je me rendais témoignage à moi-même, mon témoignage ne serait pas recevable ; c’est un autre qui me rend témoignage, et je sais que le témoignage qu’il me rend est conforme à la vérité.

Vous avez envoyé une délégation auprès de Jean, et il a rendu témoignage à la vérité.

Pour moi, ce n’est pas que j’aie à recevoir le témoignage d’un homme, mais je parle ainsi afin que vous soyez sauvés. Jean fut la lampe qu’on allume et qui brille : et vous avez bien voulu vous réjouir pour un moment à sa lumière.

Or je possède un témoignage qui est plus grand que celui de Jean : ce sont les œuvres que le Père m’a données à accomplir ; je les fais et ce sont elles qui portent à mon sujet témoignage que le Père m’a envoyé.

Le Père qui m’a envoyé a lui-même porté témoignage à mon sujet. Mais jamais vous n’avez ni écouté sa voix ni vu ce qui le manifestait, et sa parole ne demeure pas en vous, puisque vous ne croyez pas à celui qu’il a envoyé.

Vous scrutez les Ecritures parce que vous pensez acquérir par elles la vie éternelle : ce sont elles qui rendent témoignage à mon sujet. Et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie éternelle. La gloire, je ne la tiens pas des hommes.

Mais je vous connais, vous n’avez pas en vous l’amour de Dieu.

Je suis venu au nom de mon Père, et vous refusez de me recevoir. Qu’un autre vienne en son propre nom, celui-là vous le recevrez ! Comment pourriez-vous croire, vous qui tenez votre gloire les uns des autres et qui ne cherchez pas la gloire qui vient de Dieu seul ?

Ne pensez pas que ce soit moi qui vous accuserai devant le Père : votre accusateur, c’est Moïse en qui vous avez mis vos espoirs. En effet, si vous croyiez en Moïse, vous croiriez en moi, car c’est à mon sujet qu’il a écrit. Si vous ne croyez pas ce qu’il a écrit, comment croiriez-vous ce que je dis ? » – 

Commentaire

Essayons comme hier de discerner l’essentiel.

Le premier sujet a à voir avec la notion de témoignages (preuves), et le Deutéronome en 19,15 dit qu’un témoignage pour être valide, doit être rapporté par deux ou trois témoins. Or Jésus dit aux juifs qu’ils ont eu effectivement 3 témoignages :

  • Ils sont allés demander à Jean-Baptiste qu’il leur a dit que « vient un plus grand que moi », mais Jean-Baptiste n’a pas duré longtemps
  • Il y a les œuvres de Jésus (miracles) que Jésus a toujours dit être les œuvres de son Père
  • Il y a enfin les écritures, dont le Deutéronome qui annonce clairement en 18,15 : « l’Eternel ton Dieu te suscitera un prophète comme moi », mais vous n’y croyez pas.

Le second sujet est de comprendre pourquoi les juifs ne prennent pas en compte ces 3 témoignages :

  • Vous n’avez pas l’amour de Dieu
  • Vous ne me recevez pas alors que je vous dire venir de Dieu ; n’importe qui viendrait en son nom, vous l’accepteriez car pour vous la gloire humaine est la plus importante
  • En fait, vous croyez en l’écriture lorsque cela vous intéresse, mais quand il s’agit de moi, vous n’y croyez pas.

C’est un discours qui s’adresse aux juifs bien entendu ; on peut penser que cela ne nous concerne pas…

Calendrier

Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.