La haine sans raison

Jn 15, 22-25
mai 5, 2024

Si je n’étais pas venu, si je ne leur avais pas adressé la parole, ils n’auraient pas de péché ; mais à présent leur péché est sans excuse.

Celui qui me hait, hait aussi mon Père.

Si je n’avais pas fait au milieu d’eux ces œuvres que nul autre n’a faites, ils n’auraient pas de péché ; mais à présent qu’ils les ont vues, ils continuent à nous haïr, et moi et mon Père ; mais c’est pour que s’accomplisse la parole qui est écrite dans leur Loi : Ils m’ont haï sans raison.

Commentaire

Jésus va expliquer aujourd’hui pourquoi il considère qu’il est lui, la source de la persécution contre ses disciples.

Jésus a été envoyé sur terre pour montrer le Père à l’homme, pour que l’homme soit sauvé. On se souvient : qui m’a vu a vu mon père. La venue de Jésus est une œuvre de révélation. Et pour la première fois, l’homme se trouve confronté à la présence de Dieu.

Le péché de l’homme est de refuser d’admettre que Jésus est l’expression de Dieu. Pour reprendre l’image de Jean, l’homme est dans les ténèbres et Jésus est la lumière qu’il faut suivre pour sortir de ces ténèbres. Ne pas accepter de reconnaître cette situation de ténèbres, cette perdition de l’homme sans Dieu, voilà qui est le péché.

Or cette dénégation obstinée de la réalité de Dieu au temps de la venue de Jésus va se transformer en haine au temps de Jean ; la haine va être l’expression de la révolte du monde contre Dieu.

La référence aux Psaumes 35 et 69 concerne la plainte du juste persécuté à tort. L’homme a perdu toute lucidité car en dépit des œuvres réalisées, le monde continue de rejeter l’image de Dieu et son existence même.

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
  12345
20212223242526
2728293031  
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.