Le maître n’y comprend rien

Jn 3, 7b-15
avril 18, 2023

Le vent souffle où il veut, et tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. Ainsi en est-il de quiconque est né de l’Esprit. »

Nicodème lui dit : « Comment cela peut-il se faire ? »

Jésus lui répondit : « Tu es maître en Israël et tu n’as pas la connaissance de ces choses ! En vérité, en vérité, je te le dis : nous parlons de ce que nous savons, nous témoignons de ce que nous avons vu, et, pourtant, vous ne recevez pas notre témoignage.

Si vous ne croyez pas lorsque je vous dis les choses de la terre, comment croiriez-vous si je vous disais les choses du ciel ?

Car nul n’est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme. Et comme Moïse a élevé le serpent dans le désert, il faut que le Fils de l’homme soit élevé afin que quiconque croit ait, en lui, la vie éternelle.

Commentaire

Nous reprenons le discours avec Nicodème que nous avons lu hier, dans lequel Jésus explique que le Salut vient de l’unique volonté de Dieu et que celle-ci est comme le vent, on ne sait ni d’où il vient ni l’endroit où il va. Et puis Jésus dit aussi l’opposition entre celui qui est né de la chair et celui qui est né de l’Esprit.

Cette sortie de Jésus provoque l’incompréhension de Nicodème, qui est en fait l’incompréhension de la hiérarchie juive. Et Jésus de se moquer avec cette ironie qui est assez particulière à Jean : tu es maître et tu ne sais rien ! On se souvient qu’hier Nicodème avait dit « nous savons que tu es un maître et que tu viens de la part de Dieu ». Jésus oppose à ce faux-savoir (que l’on retrouvera bien entendu chez l’aveugle de naissance qui se met à voir quand ceux qui disent voir sont en fait aveuglés), son expérience à lui, car Jésus se présente bien comme venant du Père et comme un témoin qui ne fait que répéter ce qu’il a vu et entendu. Et de laisser entendre que si les juifs ne comprennent pas ce qui se passe au niveau des hommes, comment pourraient-ils comprendre les choses de Dieu.

Et puis Jésus reprend cette image du serpent d’airain que nous avons déjà vue. Mais il y a une différence avec le texte du livre des Nombres 21, 8-9, c’est qu’ici ce n’est pas la vue qui sauve mais la foi. C’est croire qui donne la vie éternelle.

L’objectif de ce passage est de faire comprendre aux juifs qui si la Torah ne leur permet pas de comprendre Dieu, alors c’est qu’elle n’est pas suffisante. Ils ne pourront comprendre qu’en acceptant la révélation, cad en reconnaissant le caractère divin de Jésus.

Ce qui s’appelle renvoyer le pauvre Nicodème dans ses quartiers…

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
   1234
12131415161718
19202122232425
2627282930  
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.