Les sarments et la vigne

Jn 15, 1-8
avril 28, 2024

« Je suis la vraie vigne et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui, en moi, ne porte pas de fruit, il l’enlève, et tout sarment qui porte du fruit, il l’émonde, afin qu’il en porte davantage encore. Déjà vous êtes émondés par la parole que je vous ai dite.

Demeurez en moi comme je demeure en vous ! De même que le sarment, s’il ne demeure sur la vigne, ne peut de lui-même porter du fruit, ainsi vous non plus si vous ne demeurez en moi.

Je suis la vigne, vous êtes les sarments : celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là portera du fruit en abondance car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire.

Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors comme le sarment, il se dessèche, puis on les ramasse, on les jette au feu et ils brûlent.

Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, vous demanderez ce que vous voudrez, et cela vous arrivera. Ce qui glorifie mon Père, c’est que vous portiez du fruit en abondance et que vous soyez pour moi des disciples.

Commentaire

Au chapitre 15, après avoir eu le pain, le chemin, la porte, le berger, nous avons la vigne. Une image très employée dans la Bible, comme en Esaïe 5.1 «  Que je chante pour mon ami, le chant du bien-aimé et de sa vigne : Mon bien-aimé avait une vigne sur un coteau plantureux ». En général, la vigne de l’Ancien Testament est assez décevante :  Es5.2 « Il en attendait de beaux raisins, il n'en eut que de mauvais. »

Jean va transformer complètement cette métaphore de la vigne : alors que dans la bible on parle du vignoble, Jean ne s’intéresse qu’à un plant de la vigne. Alors que dans la bible la vigne représente le peuple d’Israël, chez Jean il s’agit de Jésus, les disciples étant les serments. Dieu reste bien le vigneron en tant que récoltant propriétaire. Alors que dans la bible, Dieu attend du fruit, chez Jean, Dieu attend encore plus de fruits, d’où l’émondage qui sert à éloigner les mauvais croyants. Il est intéressant d’observer que Jean a aussi développé un axe horizontal à la métaphore, le lien entre les sarments et la vigne n’ayant jamais été exploré auparavant.

Le chapitre 15 aborde la question de la communauté chrétienne et de son fonctionnement après le départ de Jésus ; la parole est au centre de l’église. Et bien sûr Jean nous remet un peu du passage obligé par le Christ pour accéder au Père. Et l’on retrouve comme hier cette idée de la prière exaucée.

Le but de l’Eglise pour Jean reste la glorification du Père.

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
  12345
20212223242526
2728293031  
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.