Partie de cache-cache

Jn 6, 22-29
mai 2, 2022

Le lendemain, la foule, restée sur l’autre rive, se rendit compte qu’il y avait eu là une seule barque et que Jésus n’avait pas accompagné ses disciples dans leur barque ; ceux-ci étaient partis seuls.

Toutefois, venant de Tibériade, d’autres barques arrivèrent près de l’endroit où ils avaient mangé le pain après que le Seigneur eut rendu grâce. Lorsque la foule eut constaté que ni Jésus ni ses disciples ne se trouvaient là, les gens montèrent dans les barques et ils s’en allèrent à Capharnaüm, à la recherche de Jésus.

Et quand ils l’eurent trouvé de l’autre côté de la mer, ils lui dirent : « Rabbi, quand es-tu arrivé ici ? »

Jésus leur répondit : « En vérité, en vérité, je vous le dis, ce n’est pas parce que vous avez vu des signes que vous me cherchez, mais parce que vous avez mangé des pains à satiété. Il faut vous mettre à l’œuvre pour obtenir non pas cette nourriture périssable, mais la nourriture qui demeure en vie éternelle, celle que le Fils de l’homme vous donnera, car c’est lui que le Père, qui est Dieu, a marqué de son sceau. »

Ils lui dirent alors : « Que nous faut-il faire pour travailler aux œuvres de Dieu ? »

Jésus leur répondit : « L’œuvre de Dieu c’est de croire en celui qu’Il a envoyé »

Commentaire

C’est la suite de l’épisode de la marche sur l’eau. Quand le peuple met enfin la main sur Jésus, il y a une petite explication qui surgit. Une fois de plus Jésus dénonce l’ambiguïté que son personnage développe : il n’est pas venu pour être roi, il n’est venu pour être un simple guérisseur, il n’est pas venu pour nourrir les foules. Et donc Jésus invite le peuple à changer de rive, à changer de perspective, à penser nourriture spirituelle plutôt que matérielle. Une nourriture qui donne la vie éternelle, croire. Alors que le peuple pose la question de ce qu’ils doivent faire en tant que juifs (l’œuvre de Dieu est de respecter la Loi), Jésus leur dit : l’œuvre de Dieu est de croire ce que dit son Fils.

Jean reprend à son compte une phrase de l’épître aux Romains de Paul : « nous estimons en effet que l’homme est justifié par la foi, indépendamment des œuvres de la Loi »

Petite phrase qui fut chère à Luther, pour qui ce qui compte est uniquement la Foi et non les œuvres…Souvenons-nous que pour Jean, qui croit a directement accès à la vie éternelle sans passer par la case jugement dernier.

Calendrier

Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.