Vent frais, vent du matin

Jn 3, 1-8
avril 17, 2023

Tandis que Jésus séjournait à Jérusalem, durant la fête de la Pâque, beaucoup crurent en son nom à la vue des signes qu’il opérait. Mais Jésus, lui, ne croyait pas en eux, car il les connaissait tous, et il n’avait nul besoin qu’on lui rendît témoignage au sujet de l’homme : il savait, quant à lui, ce qu’il y a dans l’homme. 

Or il y avait, parmi les Pharisiens, un homme du nom de Nicodème, un des notables juifs.

Il vint, de nuit, trouver Jésus et lui dit : « Rabbi, nous savons que tu es un maître qui vient de la part de Dieu, car personne ne peut opérer les signes que tu fais si Dieu n’est pas avec lui. »

Jésus lui répondit : « En vérité, en vérité, je te le dis : à moins de naître de nouveau, nul ne peut voir le Royaume de Dieu. »

Nicodème lui dit : « Comment un homme pourrait-il naître s’il est vieux ? Pourrait-il entrer une seconde fois dans le sein de sa mère et naître ? »

Jésus lui répondit : « En vérité, en vérité, je te le dis : nul, s’il ne naît d’eau et d’Esprit, ne peut entrer dans le Royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit. Ne t’étonne pas si je t’ai dit : “Il vous faut naître d’en haut”.

Le vent souffle où il veut, et tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. Ainsi en est-il de quiconque est né de l’Esprit. »

Commentaire

Nous sommes dans le passage à Nicodème, qui va en fait de 2.23 à 3.21. L’Eglise a prévu de nous le faire lire découpé en tranches, ce qui est un peu dommage. C’est pour cela que j’ai rajouté la fin du chapitre 2 qui est un prologue au passage à Nicodème. Dans la première partie de son évangile, Jean va raconter la rencontre de Jésus avec 3 personnes représentant des communautés bien diverses : Nicodème est un notable juif orthodoxe qui cherche Dieu, la Samaritaine sera membre d’une communauté juive hétérodoxe, le fonctionnaire public sera un païen. Au travers de ces 3 rencontres, Jean va nous expliquer la théologie de Jésus.

Le prologue nous montre que Jésus n’est pas dupe, qu’il connaît bien les hommes (on se souvient qu’en tant que fils de Dieu, Jésus sait tout sur les personnes qu’il rencontre à l’avance, comme les 6 maris de la Samaritaine).  Si les gens se pressent pour le voir, c’est bien à cause des signes et des guérisons, ce n’est pas pour rencontrer Dieu.

Nicodème, un juif convaincu, vit et vient dans les ténèbres (pour Jean, les ténèbres et la mort sont la vie sans une proximité réelle de Dieu). Nicodème voit un Jésus un super Rabbin, un maître, éventuellement un prophète et ce, à cause des signes exceptionnels que Jésus fait. Il va donc un peu plus loin que le peuple qui voit en Jésus un bon guérisseur, Nicodème suspecte un envoyé de Dieu. On le retrouvera au Sanhédrin pour exiger que l’on entende un accusé avant de la condamner, et ce sera lui qui apportera les herbes et les parfums pour embaumer le corps du Christ et lui donner une sépulture royale.

Alors Jésus répond sur le sujet du Salut : pour les juifs, le Salut est la rencontre avec Dieu, supposée arriver au jour du jugement dernier. Et là, Jean crée un malentendu comme il les aime en utilisant un mot grec qui est un double-sens : naître d’en haut ou naître à nouveau. Evidemment Nicodème entend « renaître », une seconde naissance.

Jésus explique donc que pour entrer dans le royaume de Dieu, il faut naître d’eau et d’esprit : l’eau est le symbole du baptême, l’esprit est l’impulsion de Dieu. Et Jésus d’insister sur les êtres de chair (le mot chair à l’époque sous-entend la caractère éphémère de l’être humain) et les êtres de l’esprit, ceux qui sont animés par le souffle de Dieu.

Jean va rebondir sur le mot souffle pour parler de l’esprit, avec un autre jeu de mot sur le vent. Ce message sur le fait que nul ne sait d’où vient le vent ni où il va est une manière de passer le message suivant à Nicodème : rencontrer Dieu n’est pas la décision de l’homme, ce n’est pas une question de suivre la Loi et de payer la dime, c’est avant tout le choix de Dieu, ce que les hommes ont toujours du mal à comprendre, à deviner ou à prévoir.

La Salut de l’homme est une décision de Dieu.

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.