Vous êtes des dieux

Jn 10, 31-42
mars 22, 2024

Les Juifs, à nouveau, ramassèrent des pierres pour le lapider. Mais Jésus reprit : « Je vous ai fait voir tant d’œuvres belles qui venaient du Père. Pour laquelle de ces œuvres voulez-vous me lapider ? »

Les Juifs lui répondirent : « Ce n’est pas pour une belle œuvre que nous voulons te lapider, mais pour un blasphème, parce que toi qui es un homme tu te fais Dieu. »

Jésus leur répondit : « N’a-t-il pas été écrit dans votre Loi : J’ai dit : vous êtes des dieux ? Il arrive donc à la Loi d’appeler dieux ceux auxquels la parole de Dieu fut adressée. Or nul ne peut abolir l’Ecriture.

A celui que le Père a consacré et envoyé dans le monde, vous dites : “Tu blasphèmes”, parce que j’ai affirmé que je suis le Fils de Dieu. Si je ne fais pas les œuvres de mon Père, ne me croyez pas !

Mais si je les fais, quand bien même vous ne me croiriez pas, croyez en ces œuvres, afin que vous connaissiez et que vous sachiez bien que le Père est en moi comme je suis dans le Père. »

Alors, une fois de plus, ils cherchèrent à l’arrêter, mais il échappa de leurs mains.

Jésus s’en retourna au-delà du Jourdain, à l’endroit où Jean avait commencé à baptiser, et il y demeura. Beaucoup vinrent à lui et ils disaient : « Jean, certes, n’a opéré aucun signe, mais tout ce qu’il a dit de cet homme était vrai. »

Et là, ils furent nombreux à croire en lui. 

Commentaire

On a un peu de mal à comprendre si les juifs veulent lyncher tout simplement Jésus ou s’il s’agit d’autre chose. Ce serait un peu bizarre, il faudrait une décision du Sanhédrin pour que le châtiment puisse être prononcé…C’est donc plutôt la manière de Jean de nous mettre la passion et la croix en ligne de mire.

Un peu de vocabulaire peut-être. Les belles-œuvres sont celles qui manifestent la présence de Dieu sur la terre ; il faut entendre ici les signes et les miracles, tout ce que l’homme n’est pas supposé réaliser.

Le blasphème est habituellement « tout acte ou toute parole qui attentent à l’honneur de Dieu et blessent sa sainteté ». Dans ce cas présent, le problème que ne peuvent se résoudre à digérer les juifs est le fait que Jésus se dise Fils de Dieu. Cela vient en contradiction avec une des maximes de base du Schéma Israël, en Deutéronome 6.4 « ÉCOUTE, Israël ! Le SEIGNEUR notre Dieu est le SEIGNEUR UN ». On peut comprendre que cela soit compliqué, car c’est quand même un verset que les juifs récitent plusieurs fois par jour, et c’est bien là que réside le conflit entre ce qu’on appelle le monothéisme juif et le monothéisme chrétien. Pour les juifs, il y a clairement usurpation d’identité.

L’argument de Jésus avec le Psaume 82.6 « moi j’ai dit vous êtes des dieux » est assez fort dans la mesure où dans cet extrait, on suppose que la cible est l’ensemble des Israélites. Cela ne suffira pas.

« Le Père est en moi comme je suis dans le Père ». Il s’agit-là d’un concept important chez Jean, que l’on va retrouver de nombreuses fois dans son texte. Le Père est dans le Fils dans la mesure où Jésus représente parfaitement Dieu sur terre ; le Fils est dans le Père dans la mesure où il ne fait rien de lui-même. C’est ce qu’on appelle le concept de l’immanence réciproque, une manière d’essayer de conjuguer l’unicité de Dieu.

 

Le dernier paragraphe est intéressant dans la mesure où le parcours géographique de Jésus le ramène à ses origines, cad au Baptiste, et que le commentaire que font les juifs sur le fait que même si celui-ci ne faisait pas de miracle, il ne disait pas de bêtises, entre autres quand il parlait de Jésus. On a bien l’expression que la christologie prend racine à la marge du judaïsme du Baptiste.

Qu’ils le veuillent ou non.

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
15161718192021
22232425262728
293031    
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.