A prendre ou à laisser

Lc 14, 25-33
septembre 4, 2022

De grandes foules faisaient route avec Jésus ; il se retourna et leur dit :

Si quelqu’un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, ses sœurs, et même à sa propre vie, il ne peut être mon disciple. Celui qui ne porte pas sa croix et ne marche pas à ma suite ne peut pas être mon disciple.

En effet, lequel d’entre vous, quand il veut bâtir une tour, ne commence par s’asseoir pour calculer la dépense et juger s’il a de quoi aller jusqu’au bout ? Autrement, s’il pose les fondations sans pouvoir terminer, tous ceux qui le verront se mettront à se moquer de lui et diront : “Voilà un homme qui a commencé à bâtir et qui n’a pas pu terminer ! ”

Ou quel roi, quand il part faire la guerre à un autre roi, ne commence par s’asseoir pour considérer s’il est capable, avec dix mille hommes, d’affronter celui qui marche contre lui avec vingt mille ? Sinon, pendant que l’autre est encore loin, il envoie une ambassade et demande à faire la paix.

De la même façon, quiconque parmi vous ne renonce pas à tout ce qui lui appartient ne peut être mon disciple.

Commentaire

Un peu de philosophie aujourd’hui, puisque Luc choisit de nous parler de prudence, l’une des 4 vertus cardinales de la philosophie grecque (avec la tempérance, la force d’âme et la justice) que d’abord les juifs hellénistes, puis les chrétiens garderont, en leur ajoutant les 3 vertus théologales que sont la foi, l’espérance et la charité. Pour mémoire, les maçons retiendront la tolérance, la bienfaisance et la solidarité. Ces vertus définissent l’excellence morale.

Sur la route de Jérusalem, alors que de nombreuses personnes suivent Jésus et sa troupe, il est temps de faire un peu le tri entre ceux qui suivent pour voir ce qui va se passer et ceux qui sont vraiment intéressés par la bonne nouvelle. Comment faire une sélection dans cet ensemble de disciples en puissance ? Probablement en leur rappelant ce que disciple veut dire, de rapprocher à ce mot celui de discipline qui suggère à la fois de l’obéissance, du mouvement, du déplacement. Que faut-il faire pour suivre Jésus ? Car à la fin, pour vivre avec la maître, il faut bien concéder quelques sacrifices.

Pour ceux qui entrent dans les ordres monastiques, il faut accepter 3 renoncements : renoncer aux biens matériels, renoncer à son ancienne manière de vivre, renoncer aux réalités présentes. On se souvient de Dieu qui parle à Abraham en Genèse 12,1 « quitte ton pays, ta famille et la maison de ton père ».

Et c’est exactement ce que l’on trouve ici. La traduction pour quitter la famille est difficile car Luc parle même d’en arriver à haïr ses proches ! Quand à l’image de la croix, il faut bien comprendre qu’elle est habituelle dans les années 80 : les Romains matent les rebelles par le supplice de la croix, et ils laissent les axes verticaux de celles-ci le long des chemins, avec les dépouilles associées car seuls les juifs veulent récupérer les corps. Il faut noter d’ailleurs que contrairement à ce que les peintres ont bien voulu nous montrer, les condamnés portaient seulement l’axe horizontal de la croix, celui-ci étant ensuite hissé au moyen de cordes à la hauteur souhaitée pour que tout le monde puisse bien s’en imprégner l’esprit. Devenir disciple de Jésus signifie se rendre libre de toute attache pour pouvoir le suivre dans tous ses mouvements, et être prêt à mourir en martyr.

Pour expliquer les 2 paragraphes suivants, il faut revenir au Proverbe 24,3-6 : « avec la sagesse on peut bâtir une maison…aussi tu mèneras la guerre en calculant bien ».

La prudence est la vertu qui dirige le comportement adéquat. Luc nous explique qu’il faut savoir se donner les moyens de ses ambitions. Pour Luc, cela signifie abandonner tous ses biens (on se souvient de la parabole du jeune homme riche devenu si triste à la demande de Jésus de vendre tous ses biens).

Pour nous, sans être aussi radical, on peut quand même imaginer qu’une certaine implication dans une vie chrétienne puisse signifier abdiquer de (quelques) biens matériels, mais aussi de son temps, de son talent à faire de l’argent, de ses ambitions égoïstes, de ses propres pulsions.

Bref, pas cool aujourd’hui.

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.