Au diable les casse-pieds!

Lc 11, 5-13
octobre 6, 2022

Jésus leur dit encore : « Si l’un de vous a un ami et qu’il aille le trouver au milieu de la nuit pour lui dire : “Mon ami, prête-moi trois pains, parce qu’un de mes amis m’est arrivé de voyage et je n’ai rien à lui offrir”,

et si l’autre, de l’intérieur, lui répond : “Ne m’ennuie pas ! Maintenant la porte est fermée ; mes enfants et moi nous sommes couchés ; je ne puis me lever pour te donner du pain”,

je vous le déclare : même s’il ne se lève pas pour lui en donner parce qu’il est son ami, eh bien, parce que l’autre est sans vergogne, il se lèvera pour lui donner tout ce qu’il lui faut.

Eh bien, moi je vous dis : Demandez, on vous donnera ; cherchez, vous trouverez ; frappez, on vous ouvrira. En effet, quiconque demande reçoit, qui cherche trouve, et à qui frappe on ouvrira.

Quel père parmi vous, si son fils lui demande un poisson, lui donnera un serpent au lieu de poisson ? Ou encore s’il demande un œuf, lui donnera-t-il un scorpion ? Si donc vous, qui êtes mauvais, savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus le Père céleste donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui le lui demandent.

Commentaire

Nous y voilà ! la question de l’efficacité de la prière. Le message de Luc est simple : sachez insister, sachez répéter, sachez passer pour un casse-pieds. C’est comme cela que ça marche.

Que ce soit l’argumentation de Luc ou notre petite expérience personnelle, on sait bien qu’il n’a pas tort, que c’est effectivement comme cela que ça marche chez les hommes, et donc pourquoi pas chez Dieu.

On notera que dans le dernier paragraphe, Luc va encore une fois nous titiller en nous traitant de « mauvais ». Mais il est vrai que ce dialogue père-enfants est des plus réalistes, et c’est bien ce qui fait la force de l’argumentation.

Matthieu dit que le Père va envoyer de « bonnes choses », Luc parle lui du Saint-Esprit. La différence est de taille en ce qui concerne les lecteurs en recherche. Si on entend par Saint-Esprit la bonne inspiration, celle qui va nous permettre de trouver la bonne solution, la sagesse qui va nous permettre de supporter l’adversité, le calme qui va nous faire oublier la douleur, alors l’intervention divine devient nettement plus envisageable. On voit plus facilement Dieu nous envoyer du calme et de la sérénité qu’un bon chirurgien pour nous opérer la jambe.

Et quand on rouspète parce qu’on a l’impression que Dieu n’envoie pas toujours de bonnes choses dans notre petit monde, on peut alors penser qu’il est vraiment dommage que certaines personnes ne soient pas capables de se montrer réceptif au message de l’Esprit-Saint qu’il n’a sûrement pas manqué d’envoyer.

Vu comme cela, un certain nombre de choses deviennent plus compréhensibles, plus envisageables aussi.

Vous ne trouvez pas ?

 

 

Calendrier

Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.