Augmenter la pression fiscale

Lc 11, 42-46
octobre 12, 2022

Mais malheureux êtes-vous, Pharisiens, vous qui versez la dîme de la menthe, de la rue et de tout ce qui pousse dans le jardin, et qui laissez de côté la justice et l’amour de Dieu. C’est ceci qu’il fallait faire, sans négliger cela.

Malheureux êtes-vous, Pharisiens, vous qui aimez le premier siège dans les synagogues et les salutations sur les places publiques.

Malheureux, vous qui êtes comme ces tombes que rien ne signale et sur lesquelles on marche sans le savoir.

Alors un des légistes dit à Jésus : « Maître, en parlant de la sorte, c’est nous aussi que tu insultes. »

Il répondit :  Vous aussi, légistes, vous êtes malheureux, vous qui chargez les hommes de fardeaux accablants, et qui ne touchez pas vous-mêmes d’un seul de vos doigts à ces fardeaux.

Commentaire

Les évangélistes ont 3 cibles principales : les prêtres du temple (en voie de disparition faute de temple depuis 70), les légistes (ou les scribes, ceux qui sont à la tête des synagogues) et les pharisiens qui se posent en fidèles modèles toujours prompts à discuter de la loi. Ceux qui se targuent de toujours connaître la Loi, ceux qui sont rapides à la faire appliquer. Et si en général les pharisiens l’appliquent, ce n’est pas souvent le cas des responsables religieux, bref une critique connue et encore bien souvent applicable de nos jours.

Le Deutéronome engage les fidèles à payer une dîme sur leur production agricole « ce que tu auras semé et qui aura poussé dans ton champ ». Mais les biblistes, qui sont souvent des chefs religieux et qui vont bien évidemment bénéficier du versement de la dîme, essaient d’inclure aussi les plantes sauvages car nous sommes à une époque pas encore trop polluée par les engrais, et de nombreuses plantes poussent tout simplement en bordure de route, sans qu’il y ait besoin de les semer. Plantes cultivées et plantes sauvages, voilà de quoi donner une belle assiette (comme on dit de nos  jours) à la taxe.

Alors que Matthieu parle une fois de la décoration opulente de certaines tombes, Luc considère lui que les légistes juifs sont déjà du passé et que personne ne s’en rend compte encore.

Le « sans négliger cela » n’apparait pas dans toutes les versions écrites du texte. Beaucoup doutent fort que Luc se préoccupe de justifier des impôts…

Calendrier

Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.