Et Satan tombait du ciel

Lc 10, 17-24
octobre 1, 2022

Les soixante-douze disciples revinrent dans la joie, disant : « Seigneur, même les démons nous sont soumis en ton nom. »

Jésus leur dit : « Je voyais Satan tomber du ciel comme l’éclair. Voici, je vous ai donné le pouvoir de fouler aux pieds serpents et scorpions, et toute la puissance de l’ennemi, et rien ne pourra vous nuire.

Pourtant ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis, mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont inscrits dans les cieux. »

A l’instant même, il exulta sous l’action de l’Esprit Saint et dit : « Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d’avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l’avoir révélé aux tout petits. Oui, Père, c’est ainsi que tu en as disposé dans ta bienveillance.

Tout m’a été remis par mon Père, et nul ne connaît qui est le Fils, si ce n’est le Père, ni qui est le Père, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut bien le révéler. »

Puis il se tourna vers les disciples et leur dit en particulier : « Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez ! Car je vous le déclare, beaucoup de prophètes, beaucoup de rois ont voulu voir ce que vous voyez et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez et ne l’ont pas entendu. »

Commentaire

Un texte un peu confus qui donne l’idée d’un bric-à-brac de sujets différents. Mais l’idée générale est unique, il s’agit de reconnaître l’œuvre du Seigneur et de lui rendre grâce. Rendre grâce est un peu plus que remercier, cela signifie une prise de conscience que l’on est redevable devant Dieu de ce dont nous pourrions nous montrer fier en laissant penser que le mérite nous en revient. Rendre grâce est faire preuve de gratitude.

C’est ainsi qu’aux disciples qui reviennent tout joyeux d’une première mission réussie, Jésus dit : réjouissez-vous certes, mais pas tant de votre succès que du fait d’avoir été repéré par Dieu (la liste des noms des élus, comme en Daniel). Il faut que les disciples reconnaissent que leur nouveau pouvoir vient de Dieu et qu’ils sachent donc lui rendre grâce. Jésus conseille à ses disciples la gratitude comme mode d’humilité.

E c’est toujours inspiré par le prophète Daniel que Luc rendra grâce à Dieu pour faire partie des petits qui ont reçu la sagesse. Nabuchodonosor fait un rêve et demande à ses gens de deviner quel était son rêve et de le lui expliquer. Et c’est à Daniel qui est en prison avec ses frères que Dieu souffle la solution : le rêve était une statue immense du roi faite d’une tête d’or, d’une poitrine et des bras en argent, un ventre et des cuisses en bronze, des jambes en fer des pieds faits de céramique et de fer. Dans son rêve, la statue du roi reçoit une pierre lancée dans ses pieds et il s’effondre.

Jésus se dépeint comme un petit ayant eu droit à la grande confidence du Seigneur dans une phrase qui pourrait être de Jean.

Et dans le dernier paragraphe, Luc nous remet Jésus dans la perspective de la suite des prophètes. Car il est vrai que jusqu’à Jésus, ce sont des prophètes qui ont communiqué leurs songes de Dieu, ou ce que Dieu leur a dit. Ces prophètes n’avaient pour eux que leur inspiration, ce qu’ils pensaient avoir entendu Dieu leur dire à l’oreille. Mais à partir de Jésus, l’inspiration s’accompagne de signes pour faire croire, il y a plus que de simples paroles. Et si les prophètes étaient parfois assaillis de doute eux aussi, dans le cas de Jésus il ne peut plus y avoir de doute car les signes sont là qui prouvent que ce que nous dit Jésus, c’est effectivement Dieu qui le lui suggère.

Le poids des mots, avec le choc des photos.

Calendrier

Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.