La présentation au Temple (nº2)

Lc2, 22-40
février 2, 2022

Puis quand vint le jour où, suivant la loi de Moïse, ils devaient être purifiés, ils l’amenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur ainsi qu’il est écrit dans la loi du Seigneur : Tout garçon premier-né sera consacré au Seigneur — et pour offrir en sacrifice, suivant ce qui est dit dans la loi du Seigneur, un couple de tourterelles ou deux petits pigeons.

Or, il y avait à Jérusalem un homme du nom de Syméon. Cet homme était juste et pieux, il attendait la consolation d’Israël et l’Esprit Saint était sur lui. Il lui avait été révélé par l’Esprit Saint qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Christ du Seigneur. Il vint alors au temple poussé par l’Esprit ; et quand les parents de l’enfant Jésus l’amenèrent pour faire ce que la Loi prescrivait à son sujet, il le prit dans ses bras et il bénit Dieu en ces termes :

« Maintenant, Maître, c’est en paix, comme tu l’as dit, que tu renvoies ton serviteur. Car mes yeux ont vu ton salut, que tu as préparé face à tous les peuples :  lumière pour la révélation aux païens et gloire d’Israël ton peuple. »

Le père et la mère de l’enfant étaient étonnés de ce qu’on disait de lui.

Syméon les bénit et dit à Marie sa mère : « Il est là pour la chute ou le relèvement de beaucoup en Israël et pour être un signe contesté et toi-même, un glaive te transpercera l’âme ; ainsi seront dévoilés les débats de bien des cœurs. »

Il y avait aussi une prophétesse, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser. Elle était fort avancée en âge ; après avoir vécu sept ans avec son mari, elle était restée veuve et avait atteint l’âge de quatre-vingt-quatre ans. Elle ne s’écartait pas du temple, participant au culte nuit et jour par des jeûnes et des prières.

Survenant au même moment, elle se mit à célébrer Dieu et à parler de l’enfant à tous ceux qui attendaient la libération de Jérusalem. Lorsqu’ils eurent accompli tout ce que prescrivait la loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, dans leur ville de Nazareth.

Quant à l’enfant, il grandissait et se fortifiait, tout rempli de sagesse, et la faveur de Dieu était sur lui.

Commentaire

Nous avons déjà lu des deux passages juste avant Noël. Le vieux Syméon qui déclare pouvoir mourir car il voit dans ce bébé le messie promis, et la vieille Anne qui se met à parler à tous de la libération d’Israël.

N’oublions pas que cet évangile de l’enfance ne repose sur aucune base réelle, il s’agit d’une création littéraire à laquelle, bien entendu, Luc donne un sens profond. Et ce sens sera pour Israël d’abord, mais pour les païens aussi.

Luc nous montre Joseph et Marie comme un couple juif et pieux : nous avons là la cérémonie du rachat du nouveau-né et de la purification de la mère telle que décrits dans le Lévitique.

Tout d’abord dans l’Exode, Dieu demande à Moise de lui consacrer son premier nouveau-né mâle. Puis l’Eternel dans le livre des Nombres demande à Aaron de payer pour le rachat de son premier fils : tu peux le garder, mais il faut que tu paies. Sinon il restera travailler au temple. Dans le Lévitique enfin, on parle de cette offrande qui va permettre au prêtre de purifier la jeune maman qui est restée impure 7 jours, puis 33 jours dans le cas de la naissance d’un garçon, le double pour la naissance d’une fille.

Il existe dans le 1er livre de Samuel un très joli passage appelé la cantique de Anne : la pauvre femme est stérile mais elle promet à Dieu que s’il lui donne un fils, alors celui-ci sera offert au service du Temple. Son cantique parle du jugement dernier…

A l’époque de Luc, le Temple a été détruit et ce que nous dit Syméon, c’est que le Salut ne réside plus dans le Temple, mais bien au-contraire dans ce petit enfant qu’est Jésus.

Bon voilà, ça ne s’invente pas ces choses-là…

Calendrier

Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.