La puissance de l’ombre

Lc 1, 26-38
décembre 20, 2022

Le sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée du nom de Nazareth, à une jeune fille accordée en mariage à un homme nommé Joseph, de la famille de David ; cette jeune fille s’appelait Marie.

L’ange entra auprès d’elle et lui dit : « Sois joyeuse, toi qui as la faveur de Dieu, le Seigneur est avec toi. » A ces mots, elle fut très troublée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.

L’ange lui dit : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas être enceinte, tu enfanteras un fils et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut. Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la famille de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »

Marie dit à l’ange : « Comment cela se fera-t-il puisque je n’ai pas de relations conjugales ? » L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint et sera appelé Fils de Dieu. Et voici que Elisabeth, ta parente, est elle aussi enceinte d’un fils dans sa vieillesse et elle en est à son sixième mois, elle qu’on appelait la stérile, car rien n’est impossible à Dieu. »

Marie dit alors : « Je suis la servante du Seigneur. Que tout se passe pour moi comme tu me l’as dit ! » Et l’ange la quitta.

Commentaire

Nous relisons ce passage déjà vu le 8 décembre, mais nous allons nous pencher un peu plus finement sur les différences entre Luc et Matthieu.

Chez Luc, nous avons la transcription en direct de l’intervention de l’ange Gabriel auprès de Marie, alors que Matthieu se contentera du dialogue entre l’ange et Joseph. Il y a quelques points communs, le fait que Marie soit accordée en mariage, l’opération de l’Esprit Saint, le nom de Jésus…mais pas beaucoup plus. Luc va être plus précis sur certains détails comme l’endroit, la date, le nom de l’ange. Il va utiliser des termes comme Fils du Très-Haut, Fils de Dieu, le trône de David, la famille de Jacob…Luc a une culture grecque, y compris quand il s’agit de parler de Jésus ou de Dieu. Luc parlera d’Elisabeth, mais ne dira pas un mot sur Joseph. Et il nous glissera que pour Dieu rien n’est impossible, ce qui correspond au rire de Sara lorsque Dieu lui annoncera sa future grossesse en Genèse 18.14

Matthieu va beaucoup nous parler de Joseph, l’homme juste qui a un problème et qui forme le projet de répudiation. Il va nous parler d’engendrement, ce qui est le début d’une discussion très théologique. Et il va nous parler de péché, ce qui est aussi très théologique.

Concernant l’état physiologique de Marie, Matthieu nous la présente enceinte, le fait est consommé. Luc parle au futur, ce qui laisse toujours plus de possibilités…

Calendrier

Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.