L’annonciation à Marie (Ter)

Lc 1, 26-38
mars 25, 2022

Le sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée du nom de Nazareth, à une jeune fille accordée en mariage à un homme nommé Joseph, de la famille de David ; cette jeune fille s’appelait Marie.

L’ange entra auprès d’elle et lui dit : « Sois joyeuse, toi qui as la faveur de Dieu, le Seigneur est avec toi. » A ces mots, elle fut très troublée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.

L’ange lui dit : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas être enceinte, tu enfanteras un fils et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut. Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la famille de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »

Marie dit à l’ange : « Comment cela se fera-t-il puisque je n’ai pas de relations conjugales ? » L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint et sera appelé Fils de Dieu.

Et voici que Elisabeth, ta parente, est elle aussi enceinte d’un fils dans sa vieillesse et elle en est à son sixième mois, elle qu’on appelait la stérile, car rien n’est impossible à Dieu. »

Marie dit alors : « Je suis la servante du Seigneur. Que tout se passe pour moi comme tu me l’as dit ! » Et l’ange la quitta.

Commentaire

Nous avons déjà lu ce texte deux fois. Le 8 décembre, je vous ai présenté les 4 dogmes de Marie (Immaculée conception, naissance virginale de Jésus, virginité perpétuelle et assomption) ; le 20 décembre je vous ai parlé de Sarah et d’Elizabeth, ces femmes de la bible qui font des enfants quand cela n’est pas prévu. Ce que je voudrais vous montrer aujourd’hui est plutôt la manière qu’a eue Luc de rédiger un texte (j’ai envie de dire un roman) sur la base de ce qu’il connait de l’Ancien Testament.

L’ange est un personnage typique de l’Ancien Testament, ils apparaissent très souvent dans la Genèse pour parler aux hommes au nom de Dieu, sans que celui-ci ait besoin de se déplacer et de se montrer en public (on parle dans ce cas de théophanie). Gabriel est déjà apparu à Zacharie, et ils vont bientôt prévenir les bergers.

La jeune fille (parthenos en grec) est une jeune fille vierge, une traduction qui fait un peu double emploi car en tout cas à cette époque, une vraie jeune fille est toujours vierge.

Accordée en mariage : Marie est en fait déjà mariée à Joseph, car il semble qu’il n’y avait pas vraiment de fiançailles à une époque où les époux ne se choisissaient pas toujours, les pères de famille se chargeant des choix pour maintenir les terres et les biens au sein d’un même groupe. Il y avait en revanche dans la tradition juive un délai prévu entre le mariage et la vie commune. Marie se trouve exactement dans cette phase ; elle n’a pas encore connu la couche de Joseph (bien dit, n’est-ce pas ?). N’oublions pas, il n’y a pas de fiançailles, mais l’homme peut répudier sa femme à tout moment.

Sois joyeuse Une expression que la bible réserve normalement à la fille de Sion. Dans Sophonie, « crie de joie, fille de Sion » et dans Zacharie « tressaille d’allégresse, fille de Sion ». Sion est une des collines de Jérusalem, et donc le nom « fille de Sion » signifie en fait Jérusalem.

La faveur de Dieu On trouve la notion de la faveur du Roi plusieurs fois dans Samuel et dans le livre des Rois.

Le Seigneur est avec toi Une expression très commune aux récits de vocation, en particulier pour les prophètes (Exode, Juges, Jérémie ou Genèse)

Voici que tu vas être enceinte On retrouve cette expression dans plusieurs passages de la bible. Dans Esaïe 7, 14, la jeune fille va être enceinte et elle appellera son fils Emmanuel (Dieu avec nous). En Genèse 16,11, l’ange dit à Hagar, la servante de Sara, la femme d’Abraham : voici que tu es enceinte et tu vas enfanter un fils, tu lui donneras le nom d’Ismaël (Dieu entend). Dans le livre des Juges 13,19, Manoah va aussi tomber enceinte et appellera son fils Samson (soleil)

Le trône de David apparait en 2 Samuel 7,16 et en Esaïe 9,6.

Le Fils du Très-Haut est un épithète du Roi David en « Samuel 14 et dans le Psaume 2,7

Je n’ai pas de relations conjugales en fait, je ne connais pas d’homme, comme nous l’avons dit plus haut. Selon certains exégètes, la bonne traduction serait « je ne veux pas connaître d’hommes », ce dont les autres doutent, mais qui pourrait alimenter le dogme de la virginité perpétuelle.

L’Esprit Saint est l’œuvre créatrice de Dieu. Au tout début de la Genèse, « le souffle de Dieu planait à la surface des eaux », ce qui a permis à la création de se faire. En Esaïe 11, « sur lui reposera l’Esprit du Seigneur »

Je suis la servante du Seigneur, une expression qui se trouve en 2 Samuel 25 « Ta servante est une esclave » mais aussi dans le livre de Ruth « c’est moi Ruth, ta servante »

Donc on comprendra que Luc veut écrire une histoire, une biographie complète de Jésus. Pour certains passages, il a pu s’appuyer sur des textes existants, sur des traditions orales, sur des témoignages connus dans les premières communautés. Quand il manque de matériel de support, il va créer de toute pièce un texte qui soit plausible pour le public, cad qui puisse tout-à-fait s’intégrer dans les récits de la bible. Rien de mieux pour cela que d’utiliser des fragments complets, des expressions, des mots qui se trouvent dans la bible.

Je n’ai absolument pas dit que cette histoire est fausse….

Calendrier

Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.