L’avidité mère de tous les péchés

Lc 12, 13-21
juillet 31, 2022

Du milieu de la foule, quelqu’un dit à Jésus : « Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage. »

Jésus lui dit : « Qui m’a établi pour être votre juge ou pour faire vos partages ? »

Et il leur dit : « Attention ! Gardez-vous de toute avidité ; ce n’est pas du fait qu’un homme est riche qu’il a sa vie garantie par ses biens. »

Et il leur dit une parabole : Il y avait un homme riche dont la terre avait bien rapporté.

Et il se demandait : “Que vais-je faire ? car je n’ai pas où rassembler ma récolte.”

Puis il se dit : “Voici ce que je vais faire : je vais démolir mes greniers, j’en bâtirai de plus grands et j’y rassemblerai tout mon blé et mes biens.”

Et je me dirai à moi-même : “Te voilà avec quantité de biens en réserve pour de longues années ; repose-toi, mange, bois, fais bombance.”

Mais Dieu lui dit : “Insensé, cette nuit même on te redemande ta vie, et ce que tu as préparé, qui donc l’aura ? ”

Voilà ce qui arrive à celui qui amasse un trésor pour lui-même au lieu de s’enrichir auprès de Dieu. »

Commentaire

Un texte en deux temps : la demande d’un anonyme et la parabole du riche insensé.

La demande de l’inconnu est un point d’héritage : en effet c’était un des rôles du rabbin que de régler les questions d’héritages, avec l’idée biblique qu’il fallait que les frères s’entendent pour vivre sur le même héritage et maintenir le bien entier, que ce soit le troupeau, la terre ou les récoltes. Jésus refuse de faire le boulot des rabbins, il veut se différencier. En Exode 2.14, un Hébreu dira à Moïse « qui t’a établi chef et juge sur nous ? » Jésus fera autrement. Après avoir mis en cause l’hypocrisie de nombreux juifs dans le passage précédent (le levain des pharisiens), il critique maintenant leur avidité. Les biens matériels ne sont pas source de vie. Surtout chez Luc qui n’aime pas trop les riches.

Dans la parabole qui suit, l’erreur du riche n’est pas d’être riche, Jésus ne lui reproche rien, il ne le soupçonne même pas d’être devenu injustement riche. L’erreur du riche est de baser son futur sur ses biens accumulés. Le riche est seul, il se parle à lui-même, il ne construit pas sa richesse pour d’autres, ni même pour ses successeurs s’il en a.

Le message est simple : il convient de raison garder, on peut vouloir être bien dans la vie sans devenir avide, il convient de relativiser son attachement aux biens matériels et aussi, de ne pas en attendre trop ; car la richesse ne donne pas la vie éternelle, ni la santé. Luc nous dit que Dieu est propriétaire de la vie, et qu’il peut la reprendre quand il le souhaite…mieux vaut être en bonne relation avec Dieu qu’avec son banquier.

Marilyn chantait “My heart belongs to Daddy…you know, le propriétaire.”

Calendrier

Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.