Le chant des bergers

Lc 2, 16-21
janvier 1, 2023

Ils y allèrent en hâte et trouvèrent Marie, Joseph et le nouveau-né couché dans la mangeoire.

Après avoir vu, ils firent connaître ce qui leur avait été dit au sujet de cet enfant.

Et tous ceux qui les entendirent furent étonnés de ce que leur disaient les bergers.

Quant à Marie, elle retenait tous ces événements en en cherchant le sens.

Puis les bergers s’en retournèrent, chantant la gloire et les louanges de Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, en accord avec ce qui leur avait été annoncé.

Huit jours plus tard, quand vint le moment de circoncire l’enfant, on l’appela du nom de Jésus, comme l’ange l’avait appelé avant sa conception.

Commentaire

Il faut revenir un peu en arrière pour se rappeler que n’ayant plus de place à l’hôtel, Marie a emmailloté son bébé et l’a placé dans une mangeoire. Ensuite Luc a choisi la visite des bergers, plus simple et moins ostentatoire que celle des mages de Matthieu. Un ange est venu leur annoncer la naissance d’un sauveur, accompagné de « l’armée céleste en masse », et les bergers se sont donc déplacés.

Marie écoute ce que racontent ces bergers venus de nulle part, cette histoire d’ange et de Sauveur ; il est évident qu’elle n’y comprend rien, mais il s’avère qu’elle « retenait tous ces événements dans son cœur »

En Genèse 37, Joseph fait des songes qui le mettent en valeur et qu’il va ensuite raconter à Jacob son père et à ses frères, qui n’apprécient absolument pas ce genre de racontars et vont le coller dans une citerne pour ne plus l’entendre : « ses frères le jalousèrent, mais son père retint la chose »

En Daniel 7, alors que Daniel fait encore des rêves de bêtes monstrueuses, il avoue « Pour moi Daniel, mes réflexions me tourmentèrent beaucoup, mes couleurs en furent altérées, et je gardai la chose dans mon cœur ».

C’est l’expression favorite quand on parle des questions qui restent sans réponse, et on verra que la pauvre Marie va se trouver de nombreuses fois en face de questions sans réponse, et on se dit bien qu’à sa place, on n’aurait rien compris non plus.

C’est aussi une expression de choix pour jesusfacile.com : on ne va pas tout comprendre comme cela, d’un coup d’un seul, il y a plein de trucs dans les textes que nous visitons qui vont nous laisser béats d’incompréhension. Ne cherchons pas à tout connaître, à tout comprendre dans l’instant. Gardons un certain nombre de ces questions sans réponse en nous, et puis il y aura un moment où elles ressortiront sans crier gare, et ce sera le moment où nous aurons peut-être un début de réponse.

Calendrier

Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.