Le coeur immaculé de Marie

Lc 2, 41-51
juin 17, 2023

Ses parents allaient chaque année à Jérusalem pour la fête de la Pâque. Quand il eut douze ans, comme ils y étaient montés suivant la coutume de la fête et qu’à la fin des jours de fête ils s’en retournaient, le jeune Jésus resta à Jérusalem sans que ses parents s’en aperçoivent.

Pensant qu’il était avec leurs compagnons de route, ils firent une journée de chemin avant de le chercher parmi leurs parents et connaissances. Ne l’ayant pas trouvé, ils retournèrent à Jérusalem en le cherchant.

C’est au bout de trois jours qu’ils le retrouvèrent dans le temple, assis au milieu des maîtres, à les écouter et les interroger. Tous ceux qui l’entendaient s’extasiaient sur l’intelligence de ses réponses.

En le voyant, ils furent frappés d’étonnement et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi as-tu agi de la sorte avec nous ? Vois, ton père et moi, nous te cherchons tout angoissés. » . Il leur dit : « Pourquoi donc me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ? »

Mais eux ne comprirent pas ce qu’il leur disait. Puis il descendit avec eux pour aller à Nazareth ; il leur était soumis ; et sa mère retenait tous ces événements dans son cœur.

Commentaire

Je n’insisterai jamais assez sur le caractère très peu historique des récits de l’enfance de Jésus dans les évangiles de Luc et de Matthieu. On se doute bien que Jésus étant né juif, il a du faire sa Bar-mitsvah vers les douze ans ; de là à ce que ses parents aillent au Temple et qu’ils rencontrent Syméon et Anne, et qu’en plus de cela, ils perdent leur gosse sur le chemin du retour…Ce que cherche à nous dire Luc est que Jésus était un petit garçon juif d’une famille tout-à-fait normale mais qu’il n’était pas tout-à-fait normal. Cela, on a bien compris.

Alors pourquoi l’Eglise nous met-elle ce passage de Luc aujourd’hui ? Tout simplement pour fêter le « cœur immaculé de Marie ». Hier c’était le Sacré-Cœur de Jésus dont je ne vous ai pas parlé, aujourd’hui c’est celui de Marie. Il s’agit là de dévotions catholiques, c’est-à-dire de prières, ce qu’on appelle la dévotion populaire des fidèles. Certaines sont reconnues par le Vatican, d’autres un peu moins.

Luc aime bien parler du cœur de Marie lorsqu’il veut nous dire qu’elle n’y comprend rien. Ainsi après la visite des bergers en Luc 2,19 « Quant à Marie, elle retenait tous ces événements en en cherchant le sens. » Juste un peu plus tôt dans le Temple, en Luc 2,34 Syméon les bénit et dit à Marie sa mère : « Il est là pour la chute ou le relèvement de beaucoup en Israël et pour être un signe contesté et toi-même, un glaive te transpercera l'âme ; ainsi seront dévoilés les débats de bien des cœurs. »

On retrouve aussi cette expression dans le livre de Daniel 7.28 « Ici prend fin le récit. Pour moi Daniel, mes réflexions me tourmentèrent beaucoup ; mes couleurs en furent altérées, et je gardai la chose dans mon cœur ».

Le grand acteur du culte de Marie fut Saint Bernard de Clairvaux (vers 1100), et le culte à Marie s’est ensuite répandu au cours des siècles. Saint François de Sales en 1600 a créé l’ordre des sœurs de la visitation comme « filles du sacré cœur de Marie », en 1836 l’abbé Desgenettes va consacrer sa paroisse de Notre-Dame des Victoires à Paris au cœur immaculé de Marie.

Et puis c’est surtout en 1917 que Marie va apparaître aux trois petits bergers de Fatima en leur disant que Dieu veut établir une dévotion à son cœur immaculé…

Le cœur de Jésus et celui de Marie ne font qu’un…

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
22232425262728
2930     
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.