Le démon muet

Lc 11, 14-23
mars 24, 2022

Il chassait un démon muet. Or, une fois le démon sorti, le muet se mit à parler et les foules s’émerveillèrent. Mais quelques-uns d’entre eux dirent : « C’est par Béelzéboul, le chef des démons, qu’il chasse les démons. »

D’autres, pour le mettre à l’épreuve, réclamaient de lui un signe qui vienne du ciel.

Mais lui, connaissant leurs réflexions, leur dit : « Tout royaume divisé contre lui-même court à la ruine et les maisons s’y écroulent l’une sur l’autre. Si Satan aussi est divisé contre lui-même, comment son royaume se maintiendra-t-il ? … puisque vous dites que c’est par Belzébul que je chasse les démons.

Et si c’est par Belzébul que moi, je chasse les démons, vos disciples, par qui les chassent-ils ? Ils seront donc eux-mêmes vos juges.

Mais si c’est par le doigt de Dieu que je chasse les démons, alors le Règne de Dieu vient de vous atteindre. Quand l’homme fort avec ses armes garde son palais, ce qui lui appartient est en sécurité. Mais que survienne un plus fort qui triomphe de lui, il lui prend tout l’armement en quoi il mettait sa confiance, et il distribue ses dépouilles.

Qui n’est pas avec moi est contre moi et qui ne rassemble pas avec moi disperse.

Commentaire

Un texte couvert par Marc et Matthieu, un peu compliqué parce qu’agglomérant diverses idées. Il est probable que ce soit un texte authentique. L’expression le doigt de Dieu ne se trouve nulle part dans le Nouveau Testament, mais vient d’Exode 8, quand les magiciens du Pharaon croient voir dans les miracles de Moïse le doigt de Dieu : pour Luc, Jésus est le nouveau Moïse. Chez Luc, c’est un démon muet qui rend la personne muette.

Du temps de Jésus, et du fait que la maladie est souvent liée au péché ou au démon, il existe une véritable profession d’exorciste qui s’apparente à celle de guérisseur. L’argument des juifs, qui se refusent à considérer Jésus comme le messie, est de dire : il fait des exorcismes, certes, mais s’il sait si bien parler aux démons, c’est qu’il est lui-même démoniaque.

Et Jésus de répondre : il y a deux options

-soit je suis démoniaque, mais alors pourquoi serais-je en train de chasser des démons de ma famille, ça mettrait en péril le royaume de Satan, c’est idiot. Et en plus, que dites-vous des autres exorcistes de votre famille qui font eux-aussi des exorcismes ? Sont-ils eux aussi démoniaques ?

-soit je fais les exorcismes par le doigt de Dieu, et cela signifie que le royaume de Dieu est au milieu de vous, en ma personne.

Il y a ensuite la parabole de l’homme fort, issue tout droit de la littérature ancienne (Esaïe 24, Tobie) qui dépeint la victoire de Dieu sur Satan, qui ligotent les démons pour les jeter à la fosse ou dans le donjon. Ça n’a pas grand-chose à voir avec le paragraphe précédent, mais ça parle quand même de Dieu et de Satan.

En conclusion :

Jésus lutte contre Satan (moi c’est moi et lui c’est lui)

Qui n’est pas avec Jésus est contre lui (et en tout cas ne va pas contribuer au rassemblement des hommes de Dieu)

Attention à nos cœurs, Dieu et Satan sont en guerre pour se les accaparer.

Calendrier

Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.