Le miracle de la pêche

Lc 5, 1-11
septembre 1, 2022

Or, un jour, la foule se serrait contre lui à l’écoute de la parole de Dieu ; il se tenait au bord du lac de Génésareth. Il vit deux barques qui se trouvaient au bord du lac ; les pêcheurs qui en étaient descendus lavaient leurs filets.

Il monta dans l’une des barques, qui appartenait à Simon, et demanda à celui-ci de quitter le rivage et d’avancer un peu ; puis il s’assit et, de la barque, il enseignait les foules.

Quand il eut fini de parler, il dit à Simon : « Avance en eau profonde, et jetez vos filets pour attraper du poisson. » Simon répondit : « Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ta parole, je vais jeter les filets. »

Ils le firent et capturèrent une grande quantité de poissons ; leurs filets se déchiraient.  Ils firent signe à leurs camarades de l’autre barque de venir les aider ; ceux-ci vinrent et ils remplirent les deux barques au point qu’elles enfonçaient.

A cette vue, Simon-Pierre tomba aux genoux de Jésus en disant : « Seigneur, éloigne-toi de moi, car je suis un coupable. » C’est que l’effroi l’avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, devant la quantité de poissons qu’ils avaient pris ; de même Jacques et Jean, fils de Zébédée, qui étaient les compagnons de Simon. Jésus dit à Simon : « Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu auras à capturer. » Ramenant alors les barques à terre, laissant tout, ils le suivirent.

Commentaire

Nous avons déjà lu ce passage connu sous le nom de la pêche miraculeuse le 6 février dernier. On a l’habitude dire que c’est un passage commun aux 4 évangiles, ce qui n’est pas tout-à-fait vrai : ce qui est commun est le fait que les disciples abandonnent tout pour partir derrière Jésus. Les filets qui craquent ne se retrouvent qu’en Luc et en Jean. Luc met ce passage au début de son évangile (Lc 5, 1-11) alors que Jean le raconte en fin de résurrection (Jn 21, 1-11), ce qui a déchaîné les exégètes et les théologiens du monde entier : qui a raison de Luc ou de Jean ?

C’est probablement Jean, qui fait de ce récit le point de rencontre entre Pierre et Jésus ressuscité. Ce qui explique la honte de Pierre, car il lui faut admettre devant Jésus son triple reniement. Il s’agit en fait d’une scène qui fait partie de la tradition des églises primitives qui voulaient à tout prix en découdre concernant un éventuel conflit entre Jésus et Pierre qui ne s’attendait sûrement pas à le voir de sitôt. Luc aurait collé cette histoire de pêche au bord du lac de Tibériade pour la joindre à l’appel des disciples conté par Marc et Matthieu. Pourquoi cela ? tout simplement parce que Luc dans sa rédaction de l’évangile veut que toutes les apparitions de Jésus ressuscité se fassent à Jérusalem le jour de Pâques. Or Tibériade est à 3 jours de marche…Luc a donc fait ce que l’on appelle techniquement un rétroprojection de cet épisode en le plaçant au début de son histoire.

L’image de la pêche des hommes se trouve dans l’Ancien Testament, chez Habaquq 1, 15-17 (les hommes à l’image des poissons de la mer) et chez Jérémie 16,16 (je vais envoyer des pêcheurs qui les pêcheront), mais plutôt dans un contexte de punition de Dieu tout-à-fait opposé à la signification de l’évangile : on comprend bien que les évangélistes utilisent des blocs de mots des textes anciens sans en conservant forcément le sens. La peur de Pierre est bien-entendu un rappel de Esaïe 6, 1-8, qui parle de la peur du juif de se retrouver confronté à Dieu : « Malheur à moi, je suis perdu ; car je suis un homme aux lèvres impures », ce qui dans le cadre du reniement avoué par Pierre et raconté par Jean, a un certain sens.

L’important est en fait que tous lâchent leurs occupations pour se joindre à Jésus. La pêche miraculeuse passe au second plan…quant à l’approche scientifique et factuelle de Luc…

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.