Les béatitudes de Luc

Lc 6, 17 20 26
février 13, 2022

Descendant avec eux, il s’arrêta sur un endroit plat avec une grande foule de ses disciples et une grande multitude du peuple de toute la Judée, de Jérusalem et du littoral de Tyr et de Sidon ;

Alors, levant les yeux sur ses disciples, Jésus dit : « Heureux, vous les pauvres : le Royaume de Dieu est à vous.

Heureux, vous qui avez faim maintenant : vous serez rassasiés. Heureux, vous qui pleurez maintenant : vous rirez.

Heureux êtes-vous lorsque les hommes vous haïssent, lorsqu’ils vous rejettent et qu’ils insultent et proscrivent votre nom comme infâme, à cause du Fils de l’homme.

Réjouissez-vous ce jour-là et bondissez de joie, car voici, votre récompense est grande dans le ciel ; c’est en effet de la même manière que leurs pères traitaient les prophètes.

Mais malheureux, vous les riches : vous tenez votre consolation.

Malheureux, vous qui êtes repus maintenant : vous aurez faim. Malheureux, vous qui riez maintenant : vous serez dans le deuil et vous pleurerez.

Malheureux êtes-vous lorsque tous les hommes disent du bien de vous : c’est en effet de la même manière que leurs pères traitaient les faux prophètes.

Commentaire

Il s’agit là du premier long discours de Jésus et on estime qu’il a une grande probabilité d’être historique. Il est raconté par Matthieu et par Luc, il provient donc de la fameuse source Q, que Luc aurait conservé dans son jus alors que Matthieu l’aurait un peu transformé pour les besoins de son public juif. La bible regorge de béatitudes (Esaïe, Jeremie, Psaumes…) qui sont autant de promesses eschatologiques, cad qui se réaliseront à la fin des temps (ou au retour du messie de Dieu). Elles expriment toutes l’espoir d’une joie accordée par Dieu.

Si selon Matthieu, ce passage fait partie du discours sur la montagne, on voit que chez Luc, Jésus est redescendu dans la plaine comme l’a fait Moïse pour présenter à son peuple les tables de la Loi ; et il s’agit effectivement d’une série de règles à suivre pour une bonne vie en société. Et Luc insiste pour nous dire que le public de Jésus est aujourd’hui composé de juifs de Judée et de païens de Tyr et de Sidon.

 Nous trouvons chez Luc 4 béatitudes positives suivies de 4 antithèses, alors que ce sont 9 béatitudes chez Matthieu. Alors que dans l’AT c’est la luxure qui empêche de rencontrer Dieu, dans le NT c’est plutôt l’argent, en particulier chez Luc pour qui il s’agit bien des pauvres de porte-monnaie, alors que Matthieu parle plutôt de pauvres d’esprit (ce qui explique que l’évangile de Matthieu ait eu autant de succès dans les églises). Luc est en effet un peu plus revanchard, il fait passer l’amour du prochain d’abord, quand Matthieu insiste plus sur le dépassement de la Torah et sur la pureté du cœur. Le terme « bienheureux » nous rappelle l’annonce à Elizabeth ou le couplet sur la mère de Jésus (bienheureux le sein qui t’a porté…). Le terme « malheureux » n’est pas une malédiction, mais plutôt une triste constatation (malheur à celui qui a livré.). L’emploi de l’antithèse est une technique littéraire classique pour insister encore sur l’importance de la thèse. Luc retiendra la pauvreté, la faim, le malheur de certains et la souffrance de ceux qui sont diffamés pour leur foi en Dieu.

Jésus nous rappelle que les verbes ÊTRE et AVOIR ne se conjuguent pas au même temps et que les premiers seront probablement les derniers…

Calendrier

Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.