Les jours de Noé et les jours de Loth

Lc 17, 26-37
novembre 17, 2023

Et comme il en fut aux jours de Noé, ainsi en sera-t-il aux jours du Fils de l’homme : on mangeait, on buvait, on prenait femme, on prenait mari, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ; alors le déluge vint et les fit tous périr.

Ou aussi, comme il en fut aux jours de Loth : on mangeait, on buvait, on achetait, on vendait, on plantait, on bâtissait ; mais, le jour où Loth sortit de Sodome, Dieu fit tomber du ciel une pluie de feu et de soufre et les fit tous périr.

Il en ira de la même manière le Jour où le Fils de l’homme se révélera.

Ce Jour-là, celui qui sera sur la terrasse et qui aura ses affaires dans la maison, qu’il ne descende pas les prendre ; et de même celui qui sera au champ, qu’il ne revienne pas en arrière. Rappelez-vous la femme de Loth.

Qui cherchera à conserver sa vie la perdra et qui la perdra la sauvegardera.

Je vous le dis, cette nuit-là, deux hommes seront sur le même lit : l’un sera pris, et l’autre laissé. Deux femmes seront en train de moudre ensemble : l’une sera prise, et l’autre laissée. 

Prenant la parole, les disciples lui demandèrent : « Où donc, Seigneur ? » Il leur dit : « Où sera le corps, c’est là que se rassembleront les vautours. »

Commentaire

Suite du discours apocalyptique commencé hier, pour insister sur la futilité de la recherche de la connaissance de la date et du lieu du jugement dernier qui doit coïncider avec la parousie du Christ.

Luc reprend les éléments de la source Q pour faire appel à deux passages de la Genèse (6-8 pour le déluge et 13 pour la destruction de Sodome). J’en profite pour vous annoncer que nous allons commencer la lecture du livre de la Genèse les jours de semaine à partir de décembre. Par ce parallèle, il cherche à mettre en valeur l’imprévisibilité des décisions du Seigneur, qu’il s’agisse de l’envoi du Fils comme de l’envoi de ses catastrophes punitives. Quand le temps sera arrivé, nulle marche arrière ne sera possible.

La deuxième partie montre que la notion du lieu est encore plus saugrenue puisqu’au sein du même lit, comme au milieu du même moulin, le tri sera décisif et définitif. Et lorsque les disciples insistent pour l’endroit, Jésus répond en faisant référence à un passage du livre de Job Jb 39.30 : « où il y a un charnier, il y a un aigle ». De la même manière qu’un vautour est proche d’un cadavre, le Seigneur sera proche d’un mort pour le juger.

Pour Luc, les chrétiens devraient se distancer des juifs qui sont tellement obnubilés par cette question du Jugement dernier.

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
     12
17181920212223
24252627282930
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.