Les tentations au désert

Lc 4, 1-13
mars 6, 2022

Jésus, rempli d’Esprit Saint, revint du Jourdain et il était dans le désert, conduit par l’Esprit, pendant quarante jours, et il était tenté par le diable. Il ne mangea rien durant ces jours-là, et lorsque ce temps fut écoulé, il eut faim.

Alors le diable lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, ordonne à cette pierre de devenir du pain. ». Jésus lui répondit : « Il est écrit : Ce n’est pas seulement de pain que l’homme vivra. »

Le diable le conduisit plus haut, lui fit voir en un instant tous les royaumes de la terre et lui dit : « Je te donnerai tout ce pouvoir avec la gloire de ces royaumes, parce que c’est à moi qu’il a été remis et que je le donne à qui je veux. Toi donc, si tu m’adores, tu l’auras tout entier. » Jésus lui répondit : « Il est écrit : Tu adoreras le Seigneur ton Dieu, et c’est à lui seul que tu rendras un culte. »

Le diable le conduisit alors à Jérusalem ; il le plaça sur le faîte du temple et lui dit : « Si tu es Fils de Dieu, jette-toi d’ici en bas ; car il est écrit : Il donnera pour toi ordre à ses anges de te garder, et encore : ils te porteront sur leurs mains pour t’éviter de heurter du pied quelque pierre. » Jésus lui répondit : « Il est dit : Tu ne mettras pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu. »

Ayant alors épuisé toute tentation possible, le diable s’écarta de lui jusqu’au moment fixé.

Commentaire

Nous sommes dans les récits de l’enfance de Jésus, cad dans une création littéraire, ne l’oublions pas. Chez Marc ce passage est limité à deux versets (Mc 1,12-13), ce qui signifie que l’essentiel du texte (équivalent à Matthieu 4, 1-11, si ce n’est l’ordre des tentations) provient de la source Q. Ce texte est une composition basée sur un échange supposé entre le mal (Satan) et le bien (Jésus), à base d’extraits du livre du Deutéronome. Le décor est le jeûne au désert (40 ans pour le peuple d’Israël dans son voyage, 40 jours pour Moise au mont Sinaï, 40 jours aussi Elie jusqu’au mont Horeb). Il s’agit du premier jeûne de Jésus, conduit au désert et guidé par l’Esprit.

Le passage juste avant celui-ci dans l’évangile de Luc est la généalogie ascendante de Jésus, le dernier étant Adam, fils de Dieu. On se retrouve donc dans le même combat contre la tentation, sans les pommes cette fois.

Si tu es le fils de Dieu, Satan reprend la parole divine du baptême de Jésus (celui-ci est mon fils) pour la mettre en cause. Sur le pain, Jésus cite le Deutéronome 8,3.

Sur la montagne, Satan suggère que c’est lui le maître de l’univers. Jésus répond par le Deutéronome 6,13.

Au sommet du Temple enfin, que Luc a choisi comme dernier lieu de la tentation (pour Luc l’ultime tentation est la croix), Satan utilise lui-même un extrait du Psaume 91 pour tenter Jésus, lequel répondra par le même Deutéronome 6,16. Tenter Dieu est un thème courant de la tradition biblique que l’on retrouve en Exode12, en Nombres 14 et dans le psaume 78.

Et puis ce fameux « Arrière Satan », que l’on retrouvera dans la bouche de Jésus au moment de la confession de pierre (Marc 8, 27-33, le 17février).

Une belle joute oratoire de fond. En effet, le Deutéronome est important pour les juifs, surtout le chapitre 6 dans lequel on trouve le fameux « Shema Israël », qui est la première des prières : « Ecoute Israël, Le Seigneur notre Dieu est le Seigneur UN. Tu aimeras ton Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de tout ton être et de toute ta force ».

Nous sommes donc là au cœur de la foi juive et de l’enseignement de la Torah : Jésus prouve à tous qu’il connaît ses classiques parfaitement et qu’il est capable de mettre un sens sur des paroles trop souvent rabâchées sans comprendre.

Calendrier

Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.