Marthe au service

Lc 10. 38-42
juillet 17, 2022

Comme ils étaient en route, il entra dans un village et une femme du nom de Marthe le reçut dans sa maison.

Elle avait une sœur nommée Marie qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole.

Marthe s’affairait à un service compliqué. Elle survint et dit : « Seigneur, cela ne te fait rien que ma sœur m’ait laissée seule à faire le service ? Dis-lui donc de m’aider. »

Le Seigneur lui répondit : « Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et t’agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire. C’est bien Marie qui a choisi la meilleure part ; elle ne lui sera pas enlevée. » 

Commentaire

Une scène de famille toute simple, parfaitement bien illustrée par le peintre Vermeer, qui a donné lieu à de très nombreux commentaires parfois abusifs de la part des exégètes de tous les siècles. Marthe au service, Marie à l’écoute. On parle des amis de Jésus qui vivent à Béthanie et chez qui Jésus se rend assez souvent ; les deux sœurs ont un frère, Lazare, que Jésus va ressusciter dans l’évangile de Jean. Attention à ne pas confondre Marie de Béthanie avec Marie de Magdala. La légende veut qu’on aurait retrouvé Marthe en Provence et que ses restes soient à Tarascon.

La scène est simple : Jésus vient dans la maison des deux sœurs, Marthe s’affaire pour le recevoir alors que Marie s’assoit aux pieds de Jésus dans la position classique du disciple vue par Luc. Marthe s’impatiente un peu de voir sa sœur ne rien faire, mais Jésus lui répond qu’elle a tort, que sa sœur a fait le bon choix, celui d’écouter. Le commentaire de Luc veut probablement dire que quand on se trouve en présence de Jésus, Fils de l’Homme, il est plus important de l’écouter et de chercher à le connaître que de s’activer pour lui faire à manger. Le message est qu’il est important de ne pas oublier l’essentiel, de ne pas se laisser envahir par notre besoin d’activité.

Cette simple scène a donné lieu à de nombreuses interprétations. On a voulu opposer la vie contemplative à la vie active. Ignace de Loyola, le fondateur des Jésuites, se servira de ce passage pour défendre la vie contemplative de certains ordres contre les attaques des protestants (la volonté de Dieu est-elle de faire sa parole ou de chercher à mieux le connaître). On a voulu voir dans l’attitude de ces deux femmes l’opposition entre le service (les diacres) et l’écoute (les couvents). D’autres ont voulu opposer les deux sœurs en donnant à Marthe le mauvais rôle : ce serait oublier que c’est Marthe qui est venue chercher Jésus alors que Lazare était mort et que Marie restait assise.

En fait il est intéressant de constater que Luc semble mettre en valeur une certaine opposition entre les deux sœurs alors que Jean va montrer leur complémentarité. Une fois encore, Jean paraît plus réfléchi car il faut bien que nous passions nous-même de l’un à l’autre en permanence, écouter ce que Dieu veut que l’on fasse, et le FAIRE. Comme le bon Samaritain de la semaine dernière.

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.