Quand le brigand doute

Lc 23, 35-43
novembre 20, 2022

Le peuple restait là à regarder ; les chefs, eux, ricanaient ; ils disaient : « Il en a sauvé d’autres. Qu’il se sauve lui-même s’il est le Messie de Dieu, l’Elu ! »

Les soldats aussi se moquèrent de lui : s’approchant pour lui présenter du vinaigre, ils dirent : « Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même. »

Il y avait aussi une inscription au-dessus de lui : « C’est le roi des Juifs. »

L’un des malfaiteurs crucifiés l’insultait : « N’es-tu pas le Messie ? Sauve-toi toi-même et nous aussi ! » Mais l’autre le reprit en disant : « Tu n’as même pas la crainte de Dieu, toi qui subis la même peine ! Pour nous, c’est juste : nous recevons ce que nos actes ont mérité ; mais lui n’a rien fait de mal. »

Et il disait : « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras comme roi. »

Jésus lui répondit : « En vérité, je te le dis, aujourd’hui, tu seras avec moi dans le paradis. »

Commentaire

Nous voici au moment de la crucifixion. Matthieu et Marc en parlent aussi, mais chez eux, tout le monde se moque de Jésus, y compris les deux brigands. Seul Luc développe la discussion entre les deux : la conversion est un sujet que Luc adore et il semble que l’un des deux est assez sensible à la crainte de Dieu.

Psaume 22, 8 : « tous ceux qui me voient me raillent, ils ricanent et hochent la tête »

Psaume 69, 22 : « quand j’ai soif, ils me font boire du vinaigre »

Luc, à la différence de ses collègues, insiste encore une fois que ce sont les chefs des juifs qui se moquent, le peuple juif reste silencieux.

Et on retrouve la notion du retour en roi que l’on avait déjà rencontré dans l’épisode des mines le 16 novembre dernier, en Lc 19, 11-28. On se souvient, Hérode Archelaüs.

L’humanité dans ce qu’elle a de pire.

Calendrier

Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.