Que sera cet enfant?

Lc 1, 57-66
décembre 23, 2022

Pour Elisabeth arriva le temps où elle devait accoucher et elle mit au monde un fils.

Ses voisins et ses parents apprirent que le Seigneur l’avait comblée de sa bonté et ils se réjouissaient avec elle. Or, le huitième jour, ils vinrent pour la circoncision de l’enfant et ils voulaient l’appeler comme son père, Zacharie.

Alors sa mère prit la parole : « Non, dit-elle, il s’appellera Jean. »

Ils lui dirent : « Il n’y a personne dans ta parenté qui porte ce nom. »

Et ils faisaient des signes au père pour savoir comment il voulait qu’on l’appelle.

Il demanda une tablette et écrivit ces mots : « Son nom est Jean » ; et tous furent étonnés.

A l’instant sa bouche et sa langue furent libérées et il parlait, bénissant Dieu.

Alors la crainte s’empara de tous ceux qui habitaient alentour ; et dans le haut pays de Judée tout entier on parlait de tous ces événements. Tous ceux qui les apprirent les gravèrent dans leur cœur ; ils se disaient : « Que sera donc cet enfant ? » Et vraiment la main du Seigneur était avec lui.

Commentaire

Quel cirque ! Il y a plein de choses bizarres dans ce passage :

  • Normalement on donne le nom à un enfant à sa naissance, c’est en tout cas ce qu’on apprend dans tous les textes de l’ancien testament. Ici c’est à la circoncision, comme au temps des Grecs, bref la culture de Luc
  • Normalement on donne le nom du grand-père, pourquoi veulent-ils lui donner le nom du père ? Parce qu’il a plus l’âge d’être grand-père que père ?
  • On avait compris que l’ange a puni Zacharie de n’avoir pas cru en lui, en le rendant muet ? Aujourd’hui on nous dit qu’en plus il était sourd ?
  • Normalement on a deux possibilités pour qui donne le nom : le père ou la mère, on trouve les deux dans tes textes anciens. Dans le cas de Jean Baptiste, ce fut la mère, alors que l’ange avait suggéré le prénom de Jésus à Zacharie. Comment a-t-elle su ? Zacharie n’a pourtant rien pu lui dire au creux de l’oreille…
  • Dans le cas de Jésus, Luc ne se mouille pas, il dira en 2.21 « on l’appela Jésus ». Alors que chez Matthieu, ce sera bien Joseph qui lui donnera le nom, pour bien montrer que Joseph, l’homme juste, assumera totalement cette paternité.

Ce n’est décidément pas facile de mettre des enfants au monde dans la Palestine de cette époque. Je m’étonne d’ailleurs qu’on ne parle pas des douleurs de l’enfantement des mères…

Calendrier

Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.