Qui veut garder sa vie la perdra

Lc 9, 22-25
mars 3, 2022

« Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, qu’il soit mis à mort et que, le troisième jour, il ressuscite. »

Puis il dit à tous : « Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il se renie lui-même et prenne sa croix chaque jour, et qu’il me suive.

En effet, qui veut sauver sa vie, la perdra ; mais qui perd sa vie à cause de moi, la sauvera.

Et quel avantage l’homme a-t-il à gagner le monde entier, s’il se perd ou se ruine lui-même ?

Commentaire

Nous avons déjà vu ce passage compté par Marc le 18 février dernier. Nous sommes juste après la confession de Pierre qui répond à la question « pour vous qui suis-je ? » par « tu es le Christ ». C’est alors que Jésus fait la première annonce de sa future passion et de sa résurrection. Un discours pour les disciples les incitant à accepter les embûches du chemin que sera l’annonce de l’évangile.

Dans ce passage Jésus aborde la question de la finitude de la vie terrestre, et rappelle aux disciples qu’il est tout-à-fait conscient que proclamer l’évangile risque de leur faire perdre la vie. Mais il ouvre aussi la porte sur la notion de vie éternelle, en leur disant « si vous perdez votre vie terrestre à cause de moi, alors vous gagnerez une vie éternelle au Royaume de mon père »

C’est le sens de cette phrase un peu compliquée : « et quel avantage… » Il n’y a aucun avantage à faire tout cela (à annoncer la bonne nouvelle au monde entier) si on doit perdre sa seule vie…sauf si on en gagne une autre. Donc ne vous inquiétez pas…

Parfois je pense à nos pauvres disciples qui ont du mal à comprendre : pour suivre Jésus ils vont devoir abandonner le droit à la répudiation, donner leurs biens et maintenant, donner éventuellement leur vie…De quoi vous faire réfléchir, non ?

Calendrier

Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.