Requiem ou pipeau

Lc 7, 31-35
septembre 20, 2023

A qui donc vais-je comparer les hommes de cette génération ? A qui sont-ils comparables ?

Ils sont comparables à des enfants assis sur la place et qui s’interpellent les uns les autres en disant : “Nous vous avons joué de la flûte, et vous n’avez pas dansé ; Nous avons entonné un chant funèbre, et vous n’avez pas pleuré.”

En effet, Jean le Baptiste est venu, il ne mange pas de pain, il ne boit pas de vin, et vous dites : “Il a perdu la tête.” Le Fils de l’homme est venu, il mange, il boit, et vous dites : “Voilà un glouton et un ivrogne, un ami des collecteurs d’impôts et des pécheurs.”

Mais la Sagesse a été reconnue juste par tous ses enfants.

Commentaire

Ce passage que l’on trouve aussi en Matthieu 11, 16-19, probablement issu de la source Q, peut paraître un peu simplet si on le sort de son contexte. Or son contexte est le passage précédent de Luc, dans lequel on parle du rôle du Baptiste, en particulier les versets 7, 29-30 : « Tout le peuple en l'écoutant et même les collecteurs d'impôts ont reconnu la justice de Dieu en se faisant baptiser du baptême de Jean. Mais les Pharisiens et les légistes ont repoussé le dessein que Dieu avait pour eux, en ne se faisant pas baptiser par lui. »

De quoi parle Luc ? il est en train d’aborder le terme général de l’endurcissement du peuple que l’on trouve dans le Deutéronome, du fait que le peuple refuse de voir la réalité. Il cherche à montrer une scission au sein du peuple juif entre les fidèles qui ont globalement assez bien reçu Jésus, et les chefs de la religion qui se sont entêtés à le refouler. Il fait un parallèle entre les prêches et les styles de Jean-Baptiste et de Jésus, les deux étant décalés de peu de temps. Jean en ascète redoutable proposait une option assez dure de la religion, basée sur le jeûne et la repentance : Jésus en bon vivant qui fréquente les gens de mauvaise réputation, qui mange et qui boit. Et Luc d’insister que les chefs juifs n’ont voulu ni de l’un ni de l’autre, ni de la tristesse ni de la gaieté.

Pour Luc, les chefs du peuple juif se sont opposés au dessein de Dieu, un dessein commun entre le Baptiste et Jésus. Le dernier verset, rajouté à posteriori, signifie que le peuple, lui, n’est pas dupe et qu’il a bien compris qui était Jésus. Peut-être…

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
   1234
26272829   
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.