Une de perdue…

Lc 15, 1-10
novembre 3, 2022

Les collecteurs d’impôts et les pécheurs s’approchaient tous de lui pour l’écouter.

Et les Pharisiens et les scribes murmuraient ; ils disaient : « Cet homme-là fait bon accueil aux pécheurs et mange avec eux ! »

Alors il leur dit cette parabole :

Lequel d’entre vous, s’il a cent brebis et qu’il en perde une, ne laisse pas les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller à la recherche de celle qui est perdue jusqu’à ce qu’il l’ait retrouvée ? Et quand il l’a retrouvée, il la charge tout joyeux sur ses épaules, et, de retour à la maison, il réunit ses amis et ses voisins, et leur dit : “Réjouissez-vous avec moi, car je l’ai retrouvée, ma brebis qui était perdue ! ”

Je vous le déclare, c’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de conversion.

Ou encore, quelle femme, si elle a dix pièces d’argent et qu’elle en perde une, n’allume pas une lampe, ne balaie la maison et ne cherche avec soin jusqu’à ce qu’elle l’ait retrouvée ? Et quand elle l’a retrouvée, elle réunit ses amies et ses voisines, et leur dit : “Réjouissez-vous avec moi, car je l’ai retrouvée, la pièce que j’avais perdue ! ”

C’est ainsi, je vous le déclare, qu’il y a de la joie chez les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se convertit.

Commentaire

Nous avons lu ce passage le 11 septembre dernier. Il convient de lire cet évangile en pensant à Paul, que Luc accompagne à Corinthe. On lira dans la 1ère lettre aux Corinthiens que cette communauté bigarrée d’origines diverses est en proie á de sérieux problèmes. Paul va devoir les reprendre sur un certain nombre de points, dont la manière de célébrer l’eucharistie. Récupérer ceux qui se perdent, voilà qui devient l’objectif prioritaire de Paul, et donc de Luc.

On se souvient du Lc 19, à propos de Zachée : le Fils de l’Homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. Luc prend soin de choisir un homme et une femme, un berger pauvre et une villageoise riche…le poids de la perte ne dépend pas de la richesse de chacun, mais de la valeur que l’on donne à ce que l’on chérit.

Participer au Royaume, se retrouver dans le Royaume, quelle source de joie ! On comprend bien que tant la brebis que la pièce d’argent sont passives ; ce qui compte c’est l’énergie que met en œuvre celui dont le but est de les maintenir ensembles et intactes.

Bref, il y a encore du boulot pour les disciples…

Calendrier

Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.