Appeler un chat un chat

Mc 8, 27-33
février 16, 2023

Jésus s’en alla avec ses disciples vers les villages voisins de Césarée de Philippe. En chemin, il interrogeait ses disciples : « Qui suis-je, au dire des hommes ? »

Ils lui dirent : « Jean le Baptiste ; pour d’autres, Elie ; pour d’autres, l’un des prophètes. »

Et lui leur demandait : « Et vous, qui dites-vous que je suis ? » Prenant la parole, Pierre lui répond : « Tu es le Christ. »

Et il leur commanda sévèrement de ne parler de lui à personne.

Puis il commença à leur enseigner qu’il fallait que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, qu’il soit mis à mort et que, trois jours après, il ressuscite. Il tenait ouvertement ce langage. Pierre, le tirant à part, se mit à le réprimander.

Mais lui, se retournant et voyant ses disciples, réprimanda Pierre ; il lui dit : « Retire-toi ! Derrière moi, Satan, car tes vues ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »

Commentaire

Il semble qu’au milieu de cette bande d’andouilles, seul Pierre ait un peu de jugeotte en ayant compris le premier qui était vraiment Jésus. Il semble que les autres aient toujours une vue un peu floue.

Mais Pierre se trompe, qui voit en Jésus le messie à la mode juive, cad celui qui va remettre Israël dans sa grandeur originale sur le trône de David. C’est pour cela qu’il réagit lorsque Jésus commence à parler de souffrances et de mise à mort, ce programme ne convient pas à un envoyé royal, il y a erreur de casting.

Et Jésus se doit donc de reprendre assez sévèrement Pierre, en lui disant que les choses ne vont pas se passer comme il les imagine, mais comme Dieu le décide. Il faut ajouter que le texte est difficile pour nous, car il y a une polémique sous-jacente au nom que Pierre veut donner à Dieu : il dit Christ, Jésus répond Fils de l’homme.

Ce passage nous montre un des cahots sur la route de l’identification de Jésus : les disciples ne voient rien, Pierre croit voire, on a cru tenir un bout de la vérité. Sauf que l’image d’un Dieu Maître du monde, en tout cas d’Israël, n’est pas la bonne. Jésus nous présente un Dieu « low profile », pas une star de la télé. C’est un problème pour qui pense qu’un Dieu puissant se doit de le montrer.

Jésus va annoncer au moins 3 fois sa passion et sa résurrection, mais personne ne va y croire tant cette annonce est contraire à l’imaginaire humain de ce qu’est Dieu.

Cette marche vers l’identité réelle de Jésus que nous propose Marc va se heurter à plusieurs difficultés. Il s’agit bien plus qu’un jeu de devinettes, il va aussi falloir que la réalité qui se découvre puisse être acceptée par les disciples, mais aussi par les lecteurs, et enfin par nous. Nous avons besoin de nous faire une image de Dieu pour croire en lui, certes ; mais est-on bien sûr que cette image respecte la réalité de Dieu, n’est-elle pas une image inventée ? En un mot, si j’avais été disciple, j’aurais moi aussi été paumé.

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.