Arrière Satan !

Mc 8,27-33
février 17, 2022

Jésus s’en alla avec ses disciples vers les villages voisins de Césarée de Philippe. En chemin, il interrogeait ses disciples : « Qui suis-je, au dire des hommes ? »

Ils lui dirent : « Jean le Baptiste ; pour d’autres, Elie ; pour d’autres, l’un des prophètes. »

Et lui leur demandait : « Et vous, qui dites-vous que je suis ? » Prenant la parole, Pierre lui répond : « Tu es le Christ. »

Et il leur commanda sévèrement de ne parler de lui à personne.

Puis il commença à leur enseigner qu’il fallait que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, qu’il soit mis à mort et que, trois jours après, il ressuscite.

Il tenait ouvertement ce langage. Pierre, le tirant à part, se mit à le réprimander.

Mais lui, se retournant et voyant ses disciples, réprimanda Pierre ; il lui dit : « Retire-toi ! Derrière moi, Satan, car tes vues ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »

Commentaire

Il s’agit d’un passage clef de l’évangile de Marc, qui est à la recherche de l’identité de réelle de Jésus. Pierre parle au nom du groupe, et il déclare sa foi : « tu es le Christ ». Au sens propre « oint par Dieu », mais comme on se perd dans les différents noms que la tradition attribut à Jésus-Christ, on retiendra plutôt la notion d’envoyé final, de celui que tous les prophètes ont annoncé. Sans même aborder la question de la nature divine de Jésus, il y a dans la parole de Pierre l’énoncé d’une très nette différence entre Jésus et les prophètes. Et bien sûr, Marc fait dire à Jésus de garder tout cela bien secret, car nous ne sommes pas encore à la fin du livre.

Il y a ensuite le fameux « Vade retro satanas ». Sans que l’on sache exactement ce que Pierre avait en tête en prononçant le mot Christ, il est évident qu’il ne pouvait intégrer l’image d’un messie condamné, rejeté, torturé. Il va donc dire à Jésus « hé, arrête, tu racontes des bêtises ». Et c’est là que Jésus le refoule en disant « arrière Satan ». Car de fait, en suggérant à Jésus qu’il pourrait passer à côté de sa passion, Pierre se met dans le rôle de Satan et de ses tentations au désert. Pierre ne peut se mettre en travers du projet de Dieu.

Cette question « Pour vous qui suis-je ? », elle est à la base de la foi chrétienne. Cette question est toujours la même, et Dieu nous la pose tout le temps. Il est important que ceux qui se disent chrétiens se la posent souvent, et qu’il réfléchissent sérieusement à la réponse qu’ils veulent apporter.

Et c’est je pense la question qui motive tous les adeptes de jesusfacile.com

Calendrier

Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.