Et toi, comment Sabbat ?

Mc 2, 23-28
janvier 17, 2023

Or Jésus, un jour de sabbat, passait à travers des champs de blé et ses disciples se mirent, chemin faisant, à arracher des épis. Les Pharisiens lui disaient : « Regarde ce qu’ils font le jour du sabbat ! Ce n’est pas permis. »

Et il leur dit : « Vous n’avez donc jamais lu ce qu’a fait David lorsqu’il s’est trouvé dans le besoin et qu’il a eu faim, lui et ses compagnons, comment, au temps du grand prêtre Abiatar, il est entré dans la maison de Dieu, a mangé les pains de l’offrande que personne n’a le droit de manger, sauf les prêtres, et en a donné aussi à ceux qui étaient avec lui ? »

Et il leur disait : « Le sabbat a été fait pour l’homme et non l’homme pour le sabbat, de sorte que le Fils de l’homme est maître même du sabbat. »

Commentaire

Nouveau scandale ! Les disciples ne respectent pas le Sabbat.

Il est interdit de travailler le jour du Sabbat. En effet, Dieu prend soin de ses créatures et c’est pour cela qu’il a institué le repos pour le 7ème jour. En Deutéronome 5 : « Tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bœuf, ni ton âne, ni l’émigré que tu as dans tes villes, afin que ton serviteur et ta servante se reposent comme toi ».

Jésus aurait pu répondre en citant le Deutéronome 23.26 « si tu entres dans les moissons de ton prochain, tu pourras arracher des épis de ta main, mais tu ne feras pas passer la faucille ». Car les pharisiens ne sont pas très honnêtes sur ce coup-là, qui veulent faire croire que les mains qui traînent constituent un travail. Evidemment l’Exode est terrible : qui le profanera sera mis à mort (Ex 31.14)

Jésus cite une anecdote du 1er livre de Samuel 21.2-7 : David vient au cours d’une mission se restaurer chez le prêtre Abimélek (que Marc nomme Abiatar, ce qui est une petite erreur à moins qu’Abiatar ne soit le fils d’Abimélek) et comme celui-ci n’a rien à manger, il lui donnera les 12 galettes de pain prévues comme offrande pour les prêtres, cad un aliment sacré ; David en profitera pour récupérer l’épée de Goliath qu’il avait laissée là autrefois.

Le message est clair : en cas de nécessité absolue (la faim en est une), il faut savoir mettre le sacré de côté. Il convient de reconnaître qu’en fait, les pharisiens ne sont pas forcément les plus stricts à ce niveau, puisqu’ils acceptent de secourir une bête prise dans un puit un jour de Sabbat.

A plusieurs reprises en Deutéronome et en Exode, on trouve cette petite phrase : « c’est le sabbat du Seigneur, ton Dieu » C’est bien Dieu qui a institué le sabbat pour servir l’homme. Puisque Jésus est Dieu, pourquoi vouloir lui imposer une règle que lui-même a fait pour l’homme ?

Calendrier

Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.