Jésus guérit la belle-mère de Pierre

Mc 1, 29-39
janvier 12, 2022

Juste en sortant de la synagogue, ils allèrent, avec Jacques et Jean, dans la maison de Simon et d’André. Or la belle-mère de Simon était couchée, elle avait de la fièvre ; aussitôt on parle d’elle à Jésus.

Il s’approcha et la fit lever en lui prenant la main : la fièvre la quitta et elle se mit à les servir.

Le soir venu, après le coucher du soleil, on se mit à lui amener tous les malades et les démoniaques. La ville entière était rassemblée à la porte. Il guérit de nombreux malades souffrant de maux de toutes sortes et il chassa de nombreux démons ; et il ne laissait pas parler les démons, parce que ceux-ci le connaissaient.

Au matin, à la nuit noire, Jésus se leva, sortit et s’en alla dans un lieu désert ; là, il priait. Simon se mit à sa recherche, ainsi que ses compagnons, et ils le trouvèrent. Ils lui disent : « Tout le monde te cherche. »

Et il leur dit : « Allons ailleurs, dans les bourgs voisins, pour que j’y proclame aussi l’Evangile : car c’est pour cela que je suis sorti. » Et il alla par toute la Galilée ; il prêchait dans leurs synagogues et chassait les démons.

Commentaire

Nous sommes dans le chapitre qui nous présente les relations de Jésus avec le peuple dans la recherche de Marc sur son identité : qui est cet homme ?

Et en quelques lignes on découvre ce que fait Jésus de ses journées : il enseigne dans les synagogues, il soigne les gens malades, il chasse des démons et il se retire pour prier seul.

Il y a bien sûr le doux mélange de la maladie et de la fièvre comme malédiction pour cause de péché (voir le Lévitique au chapitre 26) : Jésus guérit parce qu’il pardonne. Il y a bien entendu la chasse aux démons, la lutte contre le mal, avec ce détail assez amusant : les démons comprennent très vite que Jésus est fils de Dieu, bien avant les disciples. Il y a aussi le message « servir les autres », ce que fait la mère de Pierre dès qu’elle va mieux. Les mots et les phrases de l’évangile ne peuvent pas être pris au premier degré.

En même temps, il semble que ces diverses activités ne soient pas liées entre elles. Jésus ne guérit pas ceux qui sont dans les synagogues, et dès qu’il le peut, il s’éloigne de la foule pour prier tranquille. En fait Jésus guérit ceux qui le lui demande complètement gratuitement, sans rien attendre en retour, il n’y a aucun deal du genre « tu croies en moi et je te guéris ». Si Jésus est un pro de la guérison (ce dont se souviennent les historiens), il n’est pas un guérisseur professionnel. Et nous verrons que bien souvent il s’enfuit car il craint qu’on ne retienne de lui que ses dons de guérisseur. Or il n’est pas venu pour cela, mais pour « proclamer l’évangile » comme il nous le rappelle.

 

Je ne résiste pas à la petite blague pour finir : savez-vous pourquoi Pierre était si souvent fâché avec Jésus ? Parce qu’il a soigné sa belle-mère !

Calendrier

Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.