La parabole du semeur selon Marc

Marc 4, 1-20
janvier 26, 2022

De nouveau, Jésus se mit à enseigner au bord de la mer. Une foule se rassemble près de lui, si nombreuse qu’il monte s’asseoir dans une barque, sur la mer. Toute la foule était à terre face à la mer.

Et il leur enseignait beaucoup de choses en paraboles. Il leur disait dans son enseignement :

« Ecoutez. Voici que le semeur est sorti pour semer.

Or, comme il semait, du grain est tombé au bord du chemin ; les oiseaux sont venus et ont tout mangé.

Il en est aussi tombé dans un endroit pierreux, où il n’y avait pas beaucoup de terre ; il a aussitôt levé parce qu’il n’avait pas de terre en profondeur ; quand le soleil fut monté, il a été brûlé et, faute de racines, il a séché.

Il en est aussi tombé dans les épines ; les épines ont monté, elles l’ont étouffé, et il n’a pas donné de fruit.

D’autres grains sont tombés dans la bonne terre et, montant et se développant, ils donnaient du fruit, et ils ont rapporté trente pour un, soixante pour un, cent pour un. »

Et Jésus disait : « Qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende ! »

Quand Jésus fut à l’écart, ceux qui l’entouraient avec les Douze se mirent à l’interroger sur les paraboles.

Et il leur disait : « A vous, le mystère du Règne de Dieu est donné, mais pour ceux du dehors tout devient énigme

pour que, tout en regardant, ils ne voient pas et que, tout en entendant, ils ne comprennent pas de peur qu’ils ne se convertissent et qu’il ne leur soit pardonné. »

Et il leur dit : « Vous ne comprenez pas cette parabole ! Alors comment comprendrez-vous toutes les paraboles ?

« “Le semeur” sème la Parole.

Voilà ceux qui sont “au bord du chemin” où la Parole est semée : quand ils ont entendu, Satan vient aussitôt et il enlève la Parole qui a été semée en eux.

De même, voilà ceux qui sont ensemencés “dans des endroits pierreux” : ceux-là, quand ils entendent la Parole, la reçoivent aussitôt avec joie ; mais ils n’ont pas en eux de racines, ils sont les hommes d’un moment ; et dès que vient la détresse ou la persécution à cause de la Parole, ils tombent.

D’autres sont ensemencés “dans les épines” : ce sont ceux qui ont entendu la Parole, mais les soucis du monde, la séduction des richesses et les autres convoitises s’introduisent et étouffent la Parole, qui reste sans fruit.

Et voici ceux qui ont été ensemencés “dans la bonne terre” : ceux-là entendent la Parole, ils l’accueillent et portent du fruit, “trente pour un, soixante pour un, cent pour un”. »

Commentaire

Le texte paraît assez simple à première vue, surtout que Marc nous donne l’explication de la parabole qui était réservée aux disciples. Aurions-nous imaginé sans aide que Jésus parlait de la parole de Dieu ?

Le texte ne mérite pas vraiment d’explication, quoique, il y a le verset 12 qui fait un peu mal : « pour que tout en regardant ils ne voient pas et que tout en entendant ils ne comprennent pas de peur qu’ils ne se convertissent et qu’il ne leur soit pardonné ! » Si vous pensiez que les paraboles étaient faites pour mieux comprendre, vous vous êtes trompés. Cette phrase sort tout droit d’Esaïe au chapitre 6, à propos d’une prédication qui devait aggraver l’état de péché d’un peuple endurci, avec lequel Dieu se fâche. Il y aurait bien 2 prédications, une pour que les gens comprennent et l’autre pour qu’ils ne comprennent pas (Matthieu a changé le « pour que » en « parce que », ce qui correspond mieux à notre intuition).

Marc utilise un texte ancien de Esaïe qui correspond à une époque assez lointaine, à laquelle on ne pensait pas que l’homme dusse tout comprendre. Le « pour que » / « parce que » n’a aucun sens, car c’est Dieu qui parle en l’homme, et donc on ne peut différencier ce qui vient de l’homme de ce qui vient de Dieu. Le rôle de Dieu est de juger, et il ne le fera pas sur le degré de compréhension. Mais il y a aussi le message de Jésus qui dit aux disciples, vous avez la clef, à vous de vous en servir et de faire partie de ceux du dedans plutôt que ceux du dehors. Ceux du dehors étant ceux qui rejettent la foi : à nous de faire en sorte de croire.

Marc parle assez souvent de l’inintelligence des disciples, qui l’agace. Mais nous, leur incompréhension nous rassure plutôt.

Calendrier

Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.