La tempête

Mc 4, 35-41
juin 23, 2024

Ce jour-là, le soir venu, Jésus leur dit : « Passons sur l’autre rive. »

Quittant la foule, ils emmènent Jésus dans la barque où il se trouvait, et il y avait d’autres barques avec lui.  Survient un grand tourbillon de vent. Les vagues se jetaient sur la barque, au point que déjà la barque se remplissait.

Et lui, à l’arrière, sur le coussin, dormait. Ils le réveillent et lui disent : « Maître, cela ne te fait rien que nous périssions ? » Réveillé, il menaça le vent et dit à la mer : « Silence ! Tais-toi ! » Le vent tomba, et il se fit un grand calme.

Jésus leur dit : « Pourquoi avez-vous si peur ? Vous n’avez pas encore de foi ? »

Ils furent saisis d’une grande crainte, et ils se disaient entre eux : « Qui donc est-il, pour que même le vent et la mer lui obéissent ? »

Commentaire

On a un peu de mal avec ce genre de miracle auquel personne ne croit. C’est pourtant tout simple : l’auteur nous met face à face la peur des disciples qui manquent de foi et la force de Jésus qui n’en manque pas.

Marc a récupéré des traditions anciennes, ce n’est pas lui qui a inventé cette histoire. Il s’en sert assez intelligemment pour constituer la trame de son évangile qui est, je vous le rappelle, d’identifier Jésus : qui est cet homme ? Sa manière de répondre à la question est de nous montrer que Jésus agit comme s’il était Dieu ou son fils…

Psaume 107 : 107.23 « Ceux qui partent en mer sur des navires et exercent leur métier sur les grandes eaux, ceux-là virent les œuvres du SEIGNEUR et ses miracles en haute mer. A sa parole se leva un vent de tempête qui soulevait des vagues. Ils montent aux cieux, descendent aux abîmes, sont malades à rendre l'âme ; ils roulent et tanguent comme l'ivrogne et toute leur adresse est engloutie. Ils crièrent au SEIGNEUR dans leur détresse, et il les a tirés de leurs angoisses : il a réduit la tempête au silence, et les vagues se sont tues. Ils se sont réjouis de ce retour au calme et Dieu les a guidés au port désiré. » Les disciples auront certainement détecté un parfum de Jonas endormi au fond du navire lors de la tempête…Il parle au vent comme il parle aux démons.

Les disciples ont-ils compris ? Ont-ils deviné ? Probablement oui, car on lit chez eux la crainte de Dieu et un bon lecteur de l’Ancien Testament sait que chaque fois que l’homme se trouve en présence de Dieu, il a peur…

Ce passage, qui est aussi écrit à destination des futurs missionnaires, a une autre portée   la question posée à Jésus « Cela ne te fait rien ? » Benoît XVI se demandait ce que faisait Dieu pendant la Shoah, et François doit se poser la même question de nos jours. Les communautés chrétiennes souffrent, Jésus ne fait rien ? Il dort ? Il s’en fout ?

A ceux qui pensent que Dieu ne s’occupe pas forcément de tout dans notre vie, le calme n’est-il pas une certaine forme de réaction que nous enseigne Jésus ?

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
15161718192021
22232425262728
293031    
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.