La vie de disciple

Mc 9, 41-50
février 24, 2022

Quiconque vous donnera à boire un verre d’eau parce que vous appartenez au Christ, en vérité, je vous le déclare, il ne perdra pas sa récompense.

« Quiconque entraîne la chute d’un seul de ces petits qui croient, il vaut mieux pour lui qu’on lui attache au cou une grosse meule, et qu’on le jette à la mer.

Si ta main entraîne ta chute, coupe-la ; il vaut mieux que tu entres manchot dans la vie que d’aller avec tes deux mains dans la géhenne, dans le feu qui ne s’éteint pas.

Si ton pied entraîne ta chute, coupe-le ; il vaut mieux que tu entres estropié dans la vie que d’être jeté avec tes deux pieds dans la géhenne. 

Et si ton œil entraîne ta chute, arrache-le ; il vaut mieux que tu entres borgne dans le Royaume de Dieu que d’être jeté avec tes deux yeux dans la géhenne, où le ver ne meurt pas et où le feu ne s’éteint pas.

Car chacun sera salé au feu. C’est une bonne chose que le sel. Mais si le sel perd son goût, avec quoi le lui rendez-vous ? Ayez du sel en vous-mêmes et soyez en paix les uns avec les autres. »

Commentaire

Après le statut du disciple, Jésus s’occupe maintenant de la vie de disciple. Il développe l’idée anti-identitaire que le danger ne vient pas de l’extérieur, et que Dieu saura remercier ceux de l’extérieur qui seront bons pour ceux du groupe.

Jésus insiste sur le risque qui vient de l’intérieur, de chacun des disciples (on se souvient de la notion d’impur qui sort de notre cœur). Dans le monde binaire qu’est le monde de l’époque, si à Dieu on oppose Satan, alors on opposera la Géhenne au Royaume, cad l’enfer au paradis.

Et Jésus le dit clairement : les disciples doivent appliquer une règle radicale d’automutilation dès que l’un de leurs organes les poussent à la faute. Il convient de rapprocher ce message du paragraphe précédent, dans lequel les disciples se disputent pour la première place.

Dans plusieurs textes synoptiques, le sel représente le renoncement et le feu l’épreuve. Le renoncement fait partie intégrale de la vie de disciple, ce renoncement doit permettre une certaine paix entre les disciples, et donc il ne devrait plus y avoir de discussion sur qui est le plus grand.

Donc en résumé, pas facile d’être disciple. Et je ne fais aucun commentaire sur ce que pourrait être aujourd’hui l’exigence radicale des disciples, sur ce qui pourrait être fait à ceux qi ont chuté…

Calendrier

Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.