Le Baptiste

Mc 1, 1-8
décembre 10, 2023

Commencement de l’Evangile de Jésus Christ Fils de Dieu :

Ainsi qu’il est écrit dans le livre du prophète Esaïe, Voici, j’envoie mon messager en avant de toi, pour préparer ton chemin. Une voix crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers.  

Jean le Baptiste parut dans le désert, proclamant un baptême de conversion en vue du pardon des péchés. Tout le pays de Judée et tous les habitants de Jérusalem se rendaient auprès de lui ; ils se faisaient baptiser par lui dans le Jourdain en confessant leurs péchés. Jean était vêtu de poil de chameau avec une ceinture de cuir autour des reins ; il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage.

Il proclamait : « Celui qui est plus fort que moi vient après moi, et je ne suis pas digne, en me courbant, de délier la lanière de ses sandales. Moi, je vous ai baptisés d’eau, mais lui vous baptisera d’Esprit Saint. »

Commentaire

He bien nous voici au tout début de ce nouvel évangile (pour nous), celui de Marc. Le démarrage est brutal, un peu comme le sera la fin du livre avec des femmes qui trouvent un tombeau vide. Marc nous présente son texte comme un évangile (n’oublions pas que c’est le premier), cad un texte qui annonce une bonne nouvelle, une information heureuse. Toujours dans le première phrase, Il nous présente Jésus en tant que Fils de Dieu (ici pas de suspense), et puis dès la 2ème phrase, il nous met le texte sous le patronage de Esaïe.

Marc prend en fait certaines libertés dans ses références :

Exode 23,20 « je vais envoyer un ange devant toi pour te garder en chemin et te faire entrer dans le lieu que je t’ai préparé » Dieu parle à Moise.

Malachie 3.1 « voici j’envoie mon messager. Il aplanira le chemin devant moi »

Esaïe 40.3 « une voix proclame : dans le désert dégagez un chemin pour le Seigneur, nivelez dans la steppe une chaussée pour notre Dieu. Que tout vallon soit relevé, que toute montagne et toute colline soient rabaissées, que l’éperon devienne une plaine et les mamelons, une trouée ! »

Le baptême que le Baptiste serait en train de donner paraît être un rituel de conversion sur la base de la reconnaissance de ses péchés et sur un bain d’immersion. Le caractère non-répétitif de cette immersion fait tout-à-fait penser à un baptême de conversion de prosélytes, ces païens qui se convertissent au judaïsme sans en assumer toutes les règles. Et il semble que la mission de Jean-Baptiste soit terminée, puisque tout le monde y passe et qu’il aborde lui-même la question de sa succession. On peut remarquer bien-entendu certaines bizarreries : le désert ne semble pas trop compatible avec le Jourdain, mais le désert est un rappel de Elie qui marche dans le désert (1Rois19). Le Jourdain fait penser à la purification de Naaman en 2Rois5, la ceinture de peau c’est Elie en 2Rois1,8 et le manteau de poils de chameau est l’habit des prophètes en Zacharie 13.4.

Concernant le baptême dans l’Esprit qui devrait être donné ensuite par Jésus, sa définition est beaucoup plus vague. Marc fait-il référence aux pouvoirs spirituels de Jésus ? Aux incroyables performances de guérisseur et d’exorciste ? Nul ne sait. Est-ce l’annonce de ce nouveau baptême dont on ne connaît rien qui est supposée être la bonne nouvelle ?

L’important pour Marc est de nous planter un décor temporel à la venue de Jésus : il y eût Moïse, il y eût Elie, il y eût Jean-Baptiste, et ce dernier va s’effacer devant cette nouvelle figure qu’est Jésus, un personnage « plus fort encore ».

 

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
  12345
2728293031  
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.