Les vignerons tuent

Mc 12, 1-12
juin 5, 2023

Et il se mit à leur parler en paraboles. « Un homme a planté une vigne, l’a entourée d’une clôture, il a creusé une cuve et bâti une tour ; puis il l’a donnée en fermage à des vignerons et il est parti. Le moment venu, il a envoyé un serviteur aux vignerons pour recevoir d’eux sa part des fruits de la vigne.

Les vignerons l’ont saisi, roué de coups et renvoyé les mains vides. Il leur a envoyé encore un autre serviteur ; celui-là aussi, ils l’ont frappé à la tête et insulté. Il en a envoyé un autre — celui-là ils l’ont tué —, puis beaucoup d’autres : ils ont roué de coups les uns et tué les autres.

Il ne lui restait plus que son fils bien-aimé. Il l’a envoyé en dernier vers eux en disant : “Ils respecteront mon fils.” Mais ces vignerons se sont dit entre eux : “C’est l’héritier. Venez ! Tuons-le, et nous aurons l’héritage.”

Ils l’ont saisi, tué et jeté hors de la vigne.

Que fera le maître de la vigne ? Il viendra, il fera périr les vignerons et confiera la vigne à d’autres. N’avez-vous pas lu ce passage de l’Ecriture : La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs, c’est elle qui est devenue la pierre angulaire. C’est là l’œuvre du Seigneur : quelle merveille à nos yeux ! »

Ils cherchaient à l’arrêter, mais ils eurent peur de la foule. Ils avaient bien compris que c’était pour eux qu’il avait dit cette parabole. Et le laissant, ils s’en allèrent.

Commentaire

Il convient de bien relier cette parabole au passage précédent, celui dans lequel Jésus maudit un figuier en allant chasser les marchands du temple. Nous avions dit qu’un figuier sans fruit était aussi inutile qu’un temple qui s’assèche.

Cette petite parabole des vignerons tueurs, reprise aussi par Luc et par Matthieu, veut simplement nous dire que les gens du Sanhédrin, ceux qui ont la charge du Temple, ne valent pas mieux que le Temple quand il s’agit de conduire le peuple de Dieu. L’évangéliste Marc a repris une histoire bien connue de la société agricole de l’époque, quand les loyers de fermage étaient bien trop élevés, ce qui a donné lieu à plusieurs révoltes agricoles. Il suffisait alors de substituer au loyer du fermage les bons fruits de la vigne du Seigneur (on retrouve ici Esaïe 5.2 « il attendait de bons fruits il n’en eut que de mauvais »)

Jésus envoie une mise en garde sévère au Sanhédrin : les juifs ne sont pas propriétaires de la vigne du Seigneur, elle peut leur être enlevée à tout moment. Ils seront remplacés par Jésus et ses disciples, les pierres rejetées par le constructeur du Psaume 118.22 « La pierre que les maçons ont rejetée est devenue la pierre angulaire. Cela vient du SEIGNEUR : c'est une merveille à nos yeux ! ».

Il est certain qu’après plusieurs semaines de Jean on puisse trouver en Marc un évangile un peu « trop simple à notre goût ». Ne tombons pas dans cette erreur : certes le texte est ancien et le vocabulaire plus accessible, mais Marc a déjà plein de choses à nous dire.

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
15161718192021
22232425262728
2930     
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.