Du neuf et du vieux

Mt 13, 44-52
juillet 30, 2023

Le Royaume des cieux est comparable à un trésor qui était caché dans un champ et qu’un homme a découvert : il le cache à nouveau et, dans sa joie, il s’en va, met en vente tout ce qu’il a et il achète ce champ.

Le Royaume des cieux est encore comparable à un marchand qui cherchait des perles fines. Ayant trouvé une perle de grand prix, il s’en est allé vendre tout ce qu’il avait et il l’a achetée.

Le Royaume des cieux est encore comparable à un filet qu’on jette en mer et qui ramène toutes sortes de poissons. Quand il est plein, on le tire sur le rivage, puis on s’assied, on ramasse dans des paniers ce qui est bon et l’on rejette ce qui ne vaut rien.

Ainsi en sera-t-il à la fin du monde : les anges surviendront et sépareront les mauvais d’avec les justes, et ils les jetteront dans la fournaise de feu ; là seront les pleurs et les grincements de dents. Avez-vous compris tout cela ?

 « Oui », lui répondent-ils. Et il leur dit : « Ainsi donc, tout scribe instruit du Royaume des cieux est comparable à un maître de maison qui tire de son trésor du neuf et du vieux. »

Commentaire

Dans ce passage propre à Matthieu, nous pouvons lire 3 paraboles. Les deux premières expriment la joie de la découverte du trésor (un trésor inattendu pour le premier, une perle recherchée pour le second). Le trésor dont nous parle Matthieu est le Royaume des Cieux, que l’on peut découvrir par surprise ou bien en le cherchant inlassablement. Les deux paraboles ne parlent pas tant du Royaume lui-même, mais bien plutôt des conséquences de cette découverte sur l’homme. Dans les deux cas, la réaction est d’abord la joie, puis de cacher la découverte puis de tout vendre pour l’acquérir. Il y a clairement dans ce passage une différence abyssale entre découvrir et posséder. Il faut bien comprendre que le dépouillement parfois suggéré par certaines églises n’est pas la meilleure manière de découvrir le royaume. En revanche, si l’homme veut le posséder, s’y installer, en vivre, alors il doit être prêt à tout vendre et à tout sacrifier. On retrouve la grande idée de Matthieu concernant des choses cachées qui seront découvertes : les mystères du Royaume font partie de ces choses cachées qui ne seront dévoilées qu’à certains au jour du jugement dernier.

La parabole du filet a été la source de très nombreuses interprétations dans lesquelles on voyait dans le filet l’image de l’église…Il n’en est probablement rien, car le texte ne parle absolument pas des pécheurs. En revanche, le lien avec le jugement dernier est tout-à-fait cohérent avec les deux paraboles antérieures. Même si les mots sont quelque peu énigmatiques, il est bien possible que Matthieu aborde ici le fait que certains scribes pourraient avoir rejoint sa communauté, et que de fait, leur connaissance de la Torah leur donne un statut particulier pour enseigner le Royaume. Il y a une allusion très claire sur le tri des poissons interdits à la consommation énumérés en Lévitique11, qui permet de ne pas douter de l’intention de Matthieu d’adouber les scribes convertis.

Calendrier

lunmarmerjeuvensamdim
   1234
26272829   
       
  12345
2728     
       
28      
       
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
       
Cliquez sur le jour pour lire l'article.

Évangiles

Intro

Avant-Propos

La foi c'est quoi?

Newsletter quotidienne

Une découverte quotidienne de la vie de Jésus, de ses actes et de ses paroles, avec un commentaire libre, laïc, original et sans prétention.

Merci. Vous vous êtes inscrit avec succès à la newsletter.